Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
29 partages 1 commentaire

Un juge américain veut supprimer les brevets sur logiciels

 

Le même juge qui a rejeté l’injonction d’Apple contre Motorola se dresse désormais contre le système général des brevets sur logiciels, dans toutes industries. Richard Posner gère se type d’affaire depuis deux décennies et il commence à sérieusement à se lasser de cette constante « lutte pour la survie » qui conduit les entreprises de technologie de cour en cour alors qu’elles devraient réfléchir à de nouvelles idées.

«Comme dans toute la jungle, les animaux utilisent tous les moyens à leur disposition, toutes leurs dents et leurs griffes autorisées par l'écosystème», a déclaré Posner à Reuters. Le juge désignent les tribunaux et non les entreprises comme coupables de cet actuel pagaille de brevets. Pour faire simple, il y a bien trop de brevets pour construire un smartphone, ce qui tue l’innovation. "Il y a simplement une prolifération de brevets », explique Posner. « C’est un problème ».

Quand Apple a tenté d'interdire les téléphones de Motorola en raison d'une fonctionnalité individuelle comme le streaming vidéo, Posner a parlé au nom de tous lorsqu’il a déclaré que le brevet d’Apple « n’est pas pour autant la revendication du monopole du streaming vidéo », ou autrement dit vous ne pouvez pas interdire un téléphone entier à cause d’un seul brevet.

Il faudrait vraiment que d’autres juges se rallient à Posner car ces guerres de brevets sont stupides et lassantes. Même si éliminer complétement tous les brevets puisse sembler un peu trop, c'est probablement moins ridicule que le fait de dépenser des millions chez Apple comme chez Samsung pour défendre leurs innovations. Qui sait, si ce n'était pas pour ce cirque entier, peut-être nous aurions des écrans pliables maintenant.

1 commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris