Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK

Supprimer son compte Facebook : Internet peut-il un jour vous oublier?

 

(Crédit photo : Steven Rennicks)

Vous qui avez été taggé sur une photo en 2007 malade derrière une plante verte ; vous qui avez annoncé en 2008 à votre proche communauté que vous feignez d'avoir la gastro pour ne pas aller au travail quand vraiment, vous partiez en weekend : vous ne connaissiez alors pas encore les risques de la publication sur les réseaux sociaux et vous avez appris durement la leçon. Désormais, l'utilisation de nos informations privées est au cœur de tous les questionnements. Avant de poster cette photo, on se demande si elle ne sera pas réutilisée dans dix ans pour promouvoir une marque de yaourt … sans que votre consentement ne soit nécessaire, bien sûr.

Cependant, tout s'apprête à changer. La Commission Européenne considère l'adoption d'une nouvelle loi qui offrirait la protection des chères données que vous prêtez à Facebook, Google + et autres Amazon. Cette loi rendrait impossible de sauvegarder des informations utilisateurs sans explicitement l'indiquer sur son site. Encore mieux, vous pourriez exiger que toutes vos données personnelles soient supprimées lorsque vous décidez de quitter un réseau. Très bien sur le papier, il y a tout de même là deux ou trois problèmes que je vous explique ci-dessous.

Salut, je voudrais disparaître d'Internet

(Crédit: Alan Brandt)

Étudions de plus près cette proposition de loi du « droit à être oublié », stipulant que les entreprises doivent supprimer toutes vos informations personnelles de leurs serveurs à votre simple demande. Actuellement, des sites comme Facebook « désactivent » simplement votre compte les 14 premiers jours puis suppriment la plupart de votre contenu de leurs serveurs si vous n'utilisez pas leurs services durant deux semaines. La loi considérerait cette pratique comme illégale et forcerait les sites fautifs à payer une amende de 2% de leur revenu annuel global s'ils ne se plient pas à cette obligation de supprimer les données des utilisateurs.

Cependant, il est possible que cette loi ne soit pas réellement applicable. Il est difficile pour des entreprises sur Internet de réellement supprimer toutes vos informations, qui sont souvent étalées sur plusieurs bases de données, serveurs et systèmes de cache. On ne dit pas que c'est une mauvaise idée d'essayer de supprimer ces données (au contraire ! J'aimerais que certaines photos de moi restent enterrées à tout jamais dans les tréfonds de l'oubli), on se demande juste si c'est réaliste. Les sociétés sont également tenues de garder la trace de certaines transactions, pour des raisons de régulation et d'audit. Conflit d'intérêt ?

Cela dit, les sites Internet seraient désormais tenus de supprimer des informations personnelles spécifiques, comme le nom ou l'adresse de l'utilisateur. Je pense que cette partie de la loi passera, c'est d'ailleurs déjà plus ou moins le cas, mais cela permettrait de mettre définitivement fin à de possibles lacunes.

Une loi qui protège les individus … mais entrave l'innovation

(Crédit: Dicko2007 on Flickr)

Les législateurs européens sont toujours en train de réfléchir sur la loi qui, si elle est promulguée, prendrait effet dans toute l'Europe en 2014. Pour le moment, les entreprises ont un peu de mal à s'adapter à ces nouveaux modèles de protection de données. Une loi très dure pourrait rendre difficile de mettre en place un marketing ciblé et entraînerait à terme une restriction de l'innovation, plus particulièrement en terme de publicité sur Internet.

Et vous, vous en pensez quoi de cette nouvelle loi ?

 

Source : New York Times

Pas de commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris