Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK

C'est Sirieux ! Un utilisateur iPhone porte plainte contre Apple

 

(Source photo : www.cultofmac.com)

Depuis que Siri a été lancé, j'ai toujours été un peu curieuse : la fonctionnalité a l'air vraiment cool, mais n'étant pas disponible en Europe, comme nous l'expliquait si bien Robin Williams, je n'ai pas encore pu la mettre à l'épreuve avec des requêtes pièges – j'ai déjà une liste de questions stupides longue comme le bras, à base d'interrogations existentialistes sur les frères Bogdanoff.

Cependant, de part et d'autre des États-Unis, des critiques contre Siri s'élèvent. Mon collègue Eric, Florida represent, pense que l'assistant personnel virtuel n'est qu'un joli prétexte marketing pour booster l'aura cool de l'iPhone. Apparemment, à New York, un utilisateur a pris la chose très au sérieux et vient de porter plainte contre Apple. Raison invoquée ? Siri ne serait qu'une fraude.

Un peu en colère, l'utilisateur poursuit Apple pour publicité mensongère, arguant que les campagnes véhiculent un message « trompeur » à propos des capacités de Siri. Sa cause a rapidement été ralliée par de nombreuses personnes ayant l'impression qu'Apple nous prend un peu pour des jambons avec son assistant personnel robotique plutôt approximatif. La plainte, déposée la semaine dernière en Californie, indique que :

« Dans beaucoup de publicités Apple, des personnes utilisent Siri pour prendre des rendez-vous, trouver des restaurants ou même pour apprendre à faire un nœud de cravate ou des accords de guitare de chansons de rock. Dans les publicités, toutes ces tâches sont facilitées grâce à l'aide de la fonction de l'iPhone 4S, Siri, une fonctionnalité surreprésentée par rapport à ses performances réelles ».

Frank Fazio, membre de ce groupe plutôt remonté, souligne que Siri est bien moins réactive dans la vraie vie que dans les publicités. Il ajoute : « Siri ne comprenait soit pas ce que le plaignant lui demandait ou, après un temps très long, donnait une réponse fausse ». La plainte demande des dommages indéterminés et affirme que que Siri est au mieux un « travail en cours ».

Interrogée sur le fait que ses créateurs auraient peut-être un peu surestimés ses capacités, Siri répond « Nous parlons de vous, pas de moi ». Une représentante d'Apple a refusé de commenter l'affaire.

Source : Blogs.wsj.com

Pas de commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris