Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
4 min de lecture 8 partages Pas de commentaire

[MAJ] Samsung aurait-il triché sur les benchmarks du Galaxy S4 ?

Une analyse ciblée de AnandTech a déterré quelques conclusions intéressantes : la version internationale du Galaxy S4 se comporte bizarrement sur certains benchmarks connus, avec des résultats en particulier qui font froncer les sourcils. Triche ou effet secondaire involontaire ? Dans le pire des cas, cela pourrait dans un avenir proche avoir des conséquences désagréables, surtout pour nous.

GalaxyS4
© Samsung

Cela ne signifie peut-être pas pour porter des accusations définitives, mais les employés d'AnandTech ont tout de même trouvé quelque chose de suspect : il s'avère que Samsung utilise un cadencement sur-élevé pour certains benchmarks de son Samsung Galaxy S4 interntaional avec le processeur Exynos 5. Dommage que ce smartphone n'existe pas réellement pour les utilisateurs !

Il s'agit en plus de quelques-uns des tests les plus courants, que nous utilisons tous comme référence benchmark : GLBenchmark 2.5.1, Quadrant et AnTuTu notamment. Dans ceux-ci le GPU passe automatiquement de l'habituel 480 MGHz (puissance maximale pour les jeux par exemple) à un cadencement supérieur de 532 (le plafond du processeur). Selon AnandTech, cela a pour conséquence une performance de 11% supérieure, et donc une meilleure note et un meilleur classement dans le benchmark.

Mais ce n'est pas tout : les deux processeurs, Exynos et Qualcomm S4 se comportent également avec quelques irrégularités. Lorsque le S4 est benchmarké les processeurs passent automatiquement en mode Performance et y restent quel que soit le volume réel des travaux, jusqu'à ce que l'application ferme.

Screenshot 2013 07 30 09 37 06 678x452
Ce test de référence a montré la performance irrégulière de la S4 pour la première fois / © AnandTech

Dans les deux cas, les résultats ont été optimisés pour Samsung pour ne pas dire carrément élogieux. La fréquence dans le premier cas (le GPU) est un phénomène exclusif qui n'apparaît que dans les benchmarks sus-mentionnés et ne s'est pas reproduit en dehors de ce cadre. Les hautes performances du CPU dans le second cas, peuvent se déclencher pour chaque application mais ne sont normalement activées qu'en cas extrême.

codegalaxys4benchrmark
Entre les lignes, le processeur est optimisé avant tout pour les benchmarks © Anandtech

Alors, que s'est-il passé ? Après une analyse approfondie, AnandTech a découvert que dans le code du smartphone, le processeur GPU serait poussé au maximum en réagissant à des benchmarks (mais pas aux autres logiciels du smartphone). Si cela est vrai, la seule hypothèse valable est que Samsugn a tenté d'influencer les résultats de benchmarks en sa faveur en développant des mécanismes d'optimisation sensibles aux mesures ! De toute manière, il reste que les benchmarks doivent toujours être traités avec prudence et ne sont pas vraiment représentatifs de la réalité, ce nouvel exemple le confirme une nouvelle fois.

Brian Klug et Anand Lal Shimpi d'Anandtech avertissent : si de telles pratiques devaient devenir la norme, les constructeurs pourraient commencer à mener une course malheureuse aux performances et ressources, à passer beaucoup plus de temps à obtenir de bons résultats de benchmarks plutôt qu'à améliorer l'expérience utilisateur. C'est toujours le même problème : si l'un commence, tous les autres suivent le mouvement pour ne pas être lésés. Espérons que ce ne soit qu'une erreur et pas le début d'une nouvelle pratique.

MAJ : Fort de la polemique, Samsung a finalement du s'exprimer. Voilà son explication : 

Dans des conditions normales, le Galaxy S4 a été concu pour permettre une fréquence maximale de 533 MHz au GPU. Cependant, la fréquence maximum de GPU est abaissée à 480 MHz pour certaines applications de jeux qui pourraient causer une surchauffe quand elles sont utilisées pour une période prolongée en mode plein écran.

Tout de même, une fréquence maximale de GPU a 533 MHz est applicable pour les applications qui sont habituellement utilisées en mode plein écran, telles que le S Navigateur, Galerie, Appareil photo, Lecteur vidéo et certains benchmarks qui demandent une performance substantielle. 

La fréquence maximale de GPU pour le Galaxy S4 a été créée pour fournir une expéerience utilisateur optimale à nos clients et non pour tromper les benchmarks.

A vous d'en tirer vos propres conclusions. Il reste que Samsung n'a toujours pas expliqué pourquoi les benchmarks apparaissaient directement dans les lignes de codes !

Qu'en pensez-vous ?

Pas de commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
8 partages

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris