Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
4 min de lecture 51 partages 29 Commentaires

Que se passe-t-il avec votre smartphone lorsque vous le jetez ?

Vous êtes-vous déjà demandé ce qui se passe lorsque vous vous débarrassez de votre smartphone ? Non, il ne rejoint pas le paradis des smartphones où il va retrouver ses ancêtres. Après la mort d'un smartphone, beaucoup de choses se déroulent. Voici ce qui se passe dans l'au-delà de la téléphonie mobile.

Lorsqu'un smartphone cesse de fonctionner, il est important de le déposer dans un endroit où il pourra être recyclé. Vous pouvez effectuer des recherches sur Internet afin de trouver les dépôts les plus proches de chez vous. Tous les dispositifs qui intègrent des composants et circuits électroniques nécessitent un traitement spécial, car ces composants sont formés de nombreuses substances toxiques telles que le plomb, l'arsenic, le cadmium ou le mercure. Il est donc extrêmement important qu'ils soient recyclés correctement.

90% des composants d'un smartphone sont recyclables. Quelque soit le smartphone, aussi ancien soit-il, il est susceptible d'être recyclé. Une fois que aurez déposé votre smartphone dans un point de collecte, la première chose qu'il subira est le démontage de sa batterie. Les batteries au lithium-ion sont très instables et peuvent causer des problèmes lors de leur transport. Elles sont donc envoyées dans un endroit spécifique pour leur traitement. Le nickel et le cobalt qu'elles contiennent peut être recyclé afin de fabriquer de nouvelles batteries.

90% des composants d'un smartphone sont recyclables

Le reste des composants de votre smartphone sont du plastique, des composants et des circuits. Les smartphones sont démontés afin de séparer les matériaux, qui sont reconvertis en matières premières. Des matériaux comme le cuivre, l'étain et l'aluminium sont extraits de votre ancien téléphone afin de démarrer un nouveau cycle de vie. Les écrans LCD sont également démontés afin d'en extraire les métaux qu'ils contiennent.

Voilà ce qui passe dans le meilleur des mondes. Mais notre consommation exacerbée de produits technologiques fait que nous générons et devons gérer une quantité impressionnante de déchets technologiques. L'Occident génère entre 20 et 50 millions de tonnes de déchets technologiques chaque année.

Qui gère ces déchets ?

Pour chaque produit technologique que nous achetons en Europe, nous payons une taxe de recyclage qui s'élève à environ 400 millions d'euros. En théorie, cette somme devrait être utilisée afin de gérer le recyclage des déchets technologiques proprement et efficacement. Cependant, seulement environ 33% des déchets arrive dans une usine de recyclage homologuée. Les 66% restants sont envoyés en Afrique par des moyens plus ou moins légaux. Pourquoi ? Car envoyer nos déchets technologiques en Afrique coûte moins cher que de les recycler.

Recycler un ordinateur coûte en moyenne 3,5 euros. L'envoyer dans un conteneur à destination du Ghana 1,5 euros.

Au nom de la solidarité

L'exportation de déchets et résidus électroniques est interdite depuis 1989. Cependant, nos déchets technologiques envahissent de plus en plus de villages et villes entières du continent africain. Tout cela sous couvert de la solidarité. Les anciens smartphones et ordinateurs d'entreprises qui sont devenus obsolètes, sont envoyés par bateau en Afrique avec l'excuse qu'ils pourront être réutilisés par la population locale. Entre 25% et 75% des appareils qui sont envoyés ne sont même pas en état de fonctionnement, mais sous le couvert de l'aide humanitaire, nous nous séparons de nos déchets. Comme si nous sortions nos déchets de la maison et les jetions chez le voisin.

800px Agbogbloshie
La décharge d'Agbogbloshie au Ghana.  / © Marenapoli

La plus grande décharge de déchets technologiques se trouve à Accra, capitale du Ghana, dans le quartier d'Agbogbloshie. Sa superficie équivaut à celle de onze terrains de football. Dans ces décharges, des milliers de personnes travaillent, à la recherche de métaux précieux qu'ils peuvent ensuite revendre. Un travailleur peut obtenir 3,5 dollars par jour, le double du salaire moyen d'un travailleur d'un autre secteur.

Recycler un ordinateur coûte en moyenne 3,5 euros. L'envoyer dans un conteneur à destination du Ghana 1,5 euros.

Pour extraire le métal, ces travailleurs brûlent les dispositifs, polluant alors fortement l'air, nuisible pour eux et l'environnement. Dans le quartier d'Agbogbloshie, nous pouvons trouver des quantités de plomb accumulées dans le sol qui dépassent mille fois la quantité tolérée. L'eau, le sol et l'air sont pollués, si bien que cette accumulation de déchets a ruiné la biodiversité de la région. Les personnes tombent malades, les animaux meurent et les autorités ghanéennes sont incapables de se débarrasser des milliers de tonnes de déchets électroniques en provenance d'Europe. Pendant ce temps, en Occident, nous continuons à consommer loin de cette tragédie.

Si le sujet vous intéresse, vous pouvez visionner un documentaire d'Arte intitulé « La tragédie électronique », qui pourra vous éclairer un peu plus sur le drame des déchets technologiques.

Article publié une première fois l'an passé en juillet 2016

Source : El Pais, El Diario

51 partages

Les commentaires préférés des lecteurs

29 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
  • Ben moi jedémonte le smarphone, met la batterie dans l'endroit réservé à la décheterie, le plastique avec les encombrants, et je stocke la carte mère avec d'autres cartes électroniques pour emporter chez un recycleur spécialisé pour récupérer l'or et autres métaux précieux.
    Dsl s'il y a des fautes de frappe, j'ai un bug d'affichage entre flash chromium et flash Mozilla.

  • Si vous vous séparez de votre ancien smartphone en état de marche, n'oubliez que même si la sim a été retirée, les données qui sont dessus restent.
    Donc une réinitialisation est une chose importante avant de s'en séparer.

  • Google depuis 3 mois Lien du commentaire

    Très très intéressant cet article. Moi non plus je n'ai jamais jeté de Smartphones.

  • Pourquoi pas une stratégie de grande puissance afin d'éradiquer certains peuples... A l'heure des clouds tous azimuts ou les grands de ce monde vont avoir besoin de terrains supplémentaires pour la construction de nouveaux serveurs à grande échelle... J'dis ça j'dis rien...

  • Certains on juré de ne jamais s'en séparer et préfèrent les brûler vivant, loin des regards de la brigade Samsung.

  • Luna depuis 3 mois Lien du commentaire

    Mon HTC ne va pas mourir 😑
    Il est très heureux et attends le Pixel pour être heureux à deux.
    Voilà voilà c'est ça la vraie histoire.

  • Tout mais ancien mobile ont brûler une allumette au barbecue pas de revente pas de recyclage sur tout pas si c'est pour polluer les autre pays avec les déchets des FDP de riche

  • Voila pourquoi je garde mon tel jusqu'a sa mort

  • Tiguan depuis 10 mois Lien du commentaire

    Je n'ai jamais jeté un smartphone mais toujours revendu avant qu'il ne vaille plus rien . ;)

  • c la que l'on voit que les consequences des technologie

    • Qui sont rarement avancées par ceux qui les promeuvent, non ?

    • Dueric depuis 10 mois Lien du commentaire

      Je dirai plus tôt, c'est la que l'on voie les conséquences des industriels et des filières de distributions qui ne regarde que toujours plus le gain et n’ont aucun état d’âme des non respect des engagement de recyclage pour les quels on paye !
      Tant que les sanctions seront inférieur au gain que leur magouilles leurs rapportes ça continueras !

  • Voilà qui pourrait donner des idées comme critère de choix pour l'achat de leur prochain smartphone : la durabilité, pas très à la mode dans les commentaires les plus classiques, un hasard ?
    Pour finir de noircir le tableau, l'article aurait pu aussi parler d'un minerai très peu connu, le coltan, très utilisé dans nos chers appareils qui nourrit une guerre sans nom depuis plus de 16 ans au Congo (RDC) aller voir sur Internet et rajouter votre commentaire.
    Pour être plus optimiste, il est bon que l'on "parle" aussi ici de ce problème. Ça changera les mentalités ou interrogera certains ? A moins qu'on ait droit à une nouvelle blague ?

Montrer tous les commentaires

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris