Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
12 partages 2 Commentaires

UPDATE : Rachat de SFR : Numericable l'emporte sur Bouygues

On croyait le deal acquis pour Numericable, qui est actuellement en négociations exclusives avec Vivendi. Bouygues vient pourtant de déposer une nouvelle offre auprès de Vivendi, revue à la hausse de 1,4 milliards d'euros.

teaser sim free sfr
© ARCEP, Opérateurs

Bouygues a confirmé dans un communiqué sa nouvelle offre, supérieure de 1,4 milliard à la précédente. L'opérateur propose donc en tout plus de 13 milliards à Vivendi pour le rachat de sa filiale SFR. Il va falloir attendre la fin des négociations exclusives entre Numericable et Vivendi pour connaître la réponse de ces derniers et s'ils acceptent ou non l'offre. 

Si Bouygues venait à racheter SFR, l'opérateur entrerait dans son capital à hauteur de 67%. Fait intéressant, Bouygues a rallié plusieurs autres investisseurs à sa cause : la Caisse des dépôts et consignations (CDC) mais aussi des privés, comme JC Decaux ou Artemis.

Cependant, selon des observateurs proches de Numericable et Vivendi, les négociations entre les deux parties touchent à leur fin et la transaction n'est qu'une question de jours.

Mise à jour 04.04.2014 : Bouygues a encore relancé Vivendi ce matin, jour où s'achève la période de négociations exclusives avec Numericable. La nouvelle offre est la quatrième en quelques jours faite par l'opérateur, et inclut cette fois 15 milliards d'euros en cash. Bouygues s'est également entouré de partenaires prestigieux : Axa, Dassault ou encore le fond souverain de Singapour. Si Bouygues ne l'emporte pas, on ne pourra pas dire qu'ils n'ont pas essayé...

Mise à jour 06.04.2014 : c'est finalement Numericable qui rachètera SFR à Vivendi, la décision est définitive.

2 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
  • tant sue l'État n'auras pas dit sont dernier mot sa ne sera pas fini....

  • Ho non, rien n'est joué dans ce genre de dossier... Bouygues peu aller de procédure en procédure, l'État peut y mettre son grain de sel, etc... ce sera fini quand tous les acteurs auront dis leur mot...

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris