Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
4 min de lecture 10 partages 8 Commentaires

Quelle est la place de l'énergie dans l'univers d'Android ?

Dans notre société moderne, l'énergie est l'épicentre d'une multitude de débats d'ordre socio-économique. La technologie est bien évidemment aux premières loges puisque l'énergie est la base de tous les appareils électroniques actuels. Regardons ensemble ce sujet encore trop méconnu et intéressons-nous aux liens qu'il peut avoir avec notre univers Android.

Petit topo sur l'énergie

Nous pouvons trouver sur internet la définition suivante :

Au sens physique, l’énergie caractérise la capacité à modifier un état, à produire un travail entraînant du mouvement, de la lumière, ou de la chaleur.

Il existe différentes énergies, certaines sont propres et d'autres le sont moins puisqu'ils laissent un impact ou tout simplement des déchets sur l'environnement. L'énergie nucléaire, par exemple, n'est pas une énergie propre alors que l'énergie hydraulique est l'une des meilleures alternatives dans le domaine (toujours en termes de propreté et non de practicité ou d'efficacité). Il est donc dans l'intérêt de tout le monde d'opter le plus possible pour une énergie propre afin de limiter les risques pour soi, pour les autres et pour la planète. Le problème, c'est que des énergies telles que le nucléaire présentent certains avantages qui sont parfois privilégiés à leurs inconvénients.

Pour nous, fans de technologie, l'énergie est bien évidemment un élément primordial puisqu'elle nous permet d'utiliser nos appareils et, de manière indirecte, de très nombreux services tels que le cloud qui est lui-même alimenté par des machines qui ont besoin d'énergie, etc.

Le classement de Greenpeace

De la production du smartphone à son utilisation, le besoin en énergie est indispensable. Aujourd'hui, de nombreuses entreprises technologiques misent sur l'énergie renouvelable car cette dernière propose divers avantages autres qu'environnementaux, mais elles ne sont pas toutes au même niveau. Greepeace s'est penché sur la question et a créé son propre classement afin de présenter les meilleurs élèves.

En tête, nous trouvons... Apple. Greenpeace lui attribue un A (note maximum). En deuxième position, nous trouvons Facebook qui obtient lui aussi un A, lui même suivi par Google qui a la même note. En quatrième position nous trouvons Salesforce qui succède de peu à Microsoft et Adobe, tous trois ayant un B. Apple, Google et Facebook peuvent être critiqués sur bien des sujets mais pas en termes d'énergie renouvelables, c'est d'ailleurs la troisième année que la firme à la pomme maintient sa première place.

liste greepeace
Voici la liste des entreprises. © Greenpeace

Greenpeace divise les consommateurs d'énergie de la technologie en quatre éléments : les appareils, les réseaux, les data centers et la fabrication. En 2012, la consommation des appareils représentaient 47%, c'est à dire presque la moitié mais ce chiffre a diminué pour atteindre 34% en 2017. Du côté des data centers, par contre, nous pouvons constater une amélioration (de 15% en 2012 elle est passé à 21%). Les réseaux voient aussi un changement (passage de 20% en 2012 à 29%). La fabrication, elle, a légèrement baissée en passant de 18% à 16% malgré le nombre d'appareils vendus (et l'apparition du marché indien, entre autres).

liste greepeace 2
Qui consomme le plus d'électricité ? © Greenpeace

En quoi est-ce important pour l'utilisateur final ?

Lorsque vous utilisez votre smartphone, vous envoyez et recevez des données. De nombreux appareils sont inclus dans vos transferts de données, donc de facto l'utilisation de votre smartphone (ou tablette) a des effets plus larges que vous l'imaginez. 

Vous ne serez pas vraiment surpris d'apprendre que les utilisations les plus gourmandes en énergie sont le streaming et les réseaux sociaux. Ces systèmes devenant de plus en plus populaires, l'utilisation ne cesse d'augmenter et par conséquent la consommation s'accroît également. Greepeace utilise le terme “real-time entertainment”, c'est à dire le divertissement en temps réel (au sens large du terme), pour qualifier ce type d'utilisation. Il indique que dans les meilleures circonstances, ce secteur de divertissement représente près de la moitié de l'utilisation totale d'Internet en Europe. Le streaming vidéo est bien évidemment l'élément le plus important, avec par exemple le désormais célèbre Netflix.

Selon vous, les acteurs d'Android sont-ils suffisamment soucieux de l'environnement ? Que devraient-ils faire pour améliorer la situation ?

10 partages

8 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
  • J'aurais bien aimé que l'on nous explique quel pourcentage d'énergie globale est utilisé dans les technos qui nous intéresse et nous pasionnent.
    Montrer les bons et le moins bons élèves dans l'industrie est une bonne chose, comprendre comment nos comportements individuels influent sur la consommation globale d'énergie pourrait compléter le tableau adroitement sans chercher à stigmatiser personne.

  • Luna depuis 7 mois Lien du commentaire

    Ah!ah!ah....je crois qu'il s'en moque pour être poli et que c'est pas prêt de s'arranger.

    • Rideau depuis 7 mois Lien du commentaire

      Qu'ils s'en moquent ? Google a promis que son siège et ses data centers seront à 100% alimentés par le solaire d'ici la fin de l'année.

      • Luna depuis 7 mois Lien du commentaire

        Je pense surtout aux réseaux sociaux si addictif , je suis assez pessimiste à ce sujet.

      • La première chose à faire c'est informer, cet article y participe donc ça va dans le bon sens.
        Personne ne veut aboutir à une catastrophe donc avertir et montrer les dangers permettra à terme une prise de conscience, pas trop tard j'espère...

      • Tout à fait. Mais que serait une vie sans excès, ni aucun enthousiasme ?
        Le tabac, c'est bon, mais sans goudron. Le whisky ? Avec modération, ce qui ne veut rien dire si on ne connaît pas la bonne mesure. Un doigt en certaines occasions, ok.

      • Bien. Mais que faut-on avec les dégagements de chaleur et le refroidissement de ces data centers?

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris