Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
2 min de lecture 8 partages 4 Commentaires

Procès Apple/Samsung : de fausses déclarations de Samsung ?

Nous vous parlions en début de semaine du début du procès Apple contre Samsung, qui débutait ce mardi après deux années de combat (et certainement de nombreuses à venir). Pour rappel, Apple accuse Samsung de lui avoir volé 5 brevets, tandis que Samsung lui retourne l'accusation avec 2 autres brevets. Aujourd'hui, Apple accuse Samsung d'avoir donné de faux témoignages, qui lui causeraient du tord.

samsung apple
© Cult of Mac

Apple n'en finit pas de se plaindre des tords causés par Samsung. En début de semaine, un discours du responsable marketing pleurait les conséquences désastreuses qu'avaient engendré les vols d'innovation de Samsung : le consommateur, pauvre de lui, n'arrivait plus à savoir qui était le premier à avoir lancé telle ou telle technologie. Apple se sentait lésé. 

"Apple demande des dommages et intérêts massifs sur des ventes perdues fictives, pour de très petites fonctionnalités qui, vous l'apprendrez ensuite, n'ont eu aucun impact du tout sur les ventes."

John Quinn, Avocat Samsung

Maintenant, Apple se plaint des déclarations préliminaires de Samsung. Les avocats de ceux-ci ont en effet mis en avant le fait que, apparemment, les brevets en question n'étaient même pas utilisés par Apple. La marque de la pomme pense que ces déclarations ont injustement influencé le jury avant même l'ouverture du procès. Il est clair que l'objectif de Samsung, ici, est de demander un rejet de la requête d'Apple pour non-lieu. 

Pour être honnête, les deux parties semblent parfaitement jouer leur rôle : elles se battent, tentent d'invalider les propos de l'autre, et jouent chacune la victime. Mais où est le consommateur dans tout cela ? 

Source : CNET

8 partages

4 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris