Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
4 partages Pas de commentaire

Pocket League Story 2 - Devenez coach d’équipe de foot

Vous vous passionnez pour le foot ? Alors il y a de fortes chances pour que les transferts vous intéressent beaucoup également. Souvent oubliés des jeux pour PC et smartphones, ils sont pourtant très stimulants et peuvent être le théâtre de choses merveilleuses. Et voilà que sort Pocket League Story 2, la suite du jeu de simulation de football ultra populaire. Qu’attendre de ce nouvel opus ? On vous dit tout dans notre test du jour.

Note

Plus

  • De bonnes améliorations
  • Mode multijoueurs
  • Concept de jeu intéressant

Moins

  • Trop d’achats in-app
  • Peu de différences avec le volet précédent
  • Les contrôles sont parfois un peu laborieux
Testé sur Version Android Root Modifications Version testée Version actuelle
Google Galaxy Nexus 4.3 Non Aucune 1.1.6 1.2.7

Fonctions & Utilité

Le développeur Kairosoft a su créer au fil du temps des jeux intéressants qui séduisent et captivent la communauté Android. Nous découvrons aujourd’hui Pocket League Story 2, avec une seule question en tête : ce nouvel opus a t-il su se hisser au dessus des critères ultra exigeants fixés par son prédécesseur et surtout, apporte t-il quelque chose de nouveau et de frais ?

Dans Pocket League Story 2, vous incarnez un président de club de football. Votre mission est double : arriver à une réussite économique (par ici les biftons !) et sportive. Vous commencez par le commencement, qui est la gestion d’une équipe : vous passerez alors par toutes les petites étapes, qui sont à la fois nécessaires et très ancrées dans la réalité. Vous pouvez par exemple personnaliser les noms des joueurs, leurs uniformes etc. Vous choisissez vos propres joueurs et pouvez même définir qui sera votre alter-égo sur le terrain.

pocketleague1
© Kairosoft

Au début, on prendra beaucoup de plaisir à jouer. Et puis arrive vite un problème assez récurrents sur les applications mobiles : on perd la motivation des premiers temps et on se lasse. Le fautif ? Le processus, très redondant. On recrute des joueurs, on les place sur le terrain, on embauche un entraîneur, on joue contre d’autres équipes.

Dans ce nouvel épisode, ce qui change, c’est que vous pouvez maintenant coacher les joueurs et développer votre communauté de fans. Il est possible d’améliorer votre terrain d’entraînement. Beaucoup d’options, cependant, sont disponibles via les achats in-app.

Mais la grande nouveauté de Pocket League Story 2, c’est le mode multijoueurs. Il est désormais possible de jouer non seulement contre l’ordinateur, mais aussi en ligne, contre d’autres joueurs. C’est sans doute le plus amusant.

Ecran & Commandes

Pocket League Story 2 est resté fidèle aux graphismes 8 bits que Kairosoft affectionne tant. En soi, ce n’est pas une mauvaise chose, et cela attire sans aucun doute de nombreux utilisateurs. Les contrôles, quant à eux, sont un peu plus laborieux que dans la version précedente. Chose bizarre, un menu utile sort parfois de l’écran alors qu’il contient des informations primordiales.

pocketleague2
© Kairosoft

 

Vitesse & Stabilité

Pocket League Story 2 a crashé à plusieurs reprises au cours de notre test. Le reste a fonctionné correctement, cependant.

Qualité/Prix

Pocket League Story 2 est disponible gratuitement sur le Play Store et est financé par les publicités et les achats in-app. Si elles vous dérangent, vous pouvez supprimer les publicités contre une modique somme.

Verdict final

Pocket League Story 2 est une bonne suite. De nombreuses fonctionnalités ont été ajoutées et certaines lacunes ont été corrigées. Sur le principe, le jeu reste le même. Par contre, les achats au sein de l’application sont un désastre, j’aurais préféré un peu plus de publicités et un peu plus d’équilibre dans le jeu mais bon, c’est sans doute le prix à payer pour une application gratuite.

Pas de commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris