Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK

 

(Source photo : technologytell.com)

En septembre dernier, le président de Nvidia Jen-Hsun Huang avait déclaré que l'entreprise mettrait à disposition des tablettes Android 4.0 quad-core pour moins de 200$ dès l'été 2012. Nous, on nous a appris que les promesses n'engageaient que ceux qui y croyaient, alors on a hoché la tête et on s'est dit qu'on préférait attendre avant de se réjouir. Apparemment, Nvidia n'a qu'une parole, puisque la semaine dernière, une tablette utilisant une plate-forme baptisée Kai a été présentée.

Pour le prix d'un Kindl Fire, on pourra donc s'offrir une tablette quad-core Tegra 3 avant la fin de l'année. Si on en croit The Verge, ces tablettes seraient déjà en production et pourraient arriver sur le marché plus tôt que prévu. Et attention : la Kai de Nvidia ne veut pas seulement changer la vie des aficionados Android, mais aussi celle des utilisateurs Windows 8.

Le vice président chargé des relations investisseurs de chez Nvidia, Rob Csonger, vient de lever le voile sur la stratégie de l'entreprise pour les tablettes non seulement Android mais aussi Windows 8. Pour parvenir à réduire le coût de Kai, Nvidia a utilisé « bien plus que l'ingrédient secret à l'intérieur du Tegra 3 ». Ils ont en effet développé « beaucoup d'innovations (…) pour réduire la puissance utilisé par l'écran » et se sont servis de « composants moins chers au sein de la tablette ».

Excellente nouvelle pour quiconque voudrait acquérir une tablette haut de gamme à prix bas de plancher. Cependant, je me demande un peu à quel point une tablette quad core à 150 euros peut faire des merveilles. Si des composants low cost sont utilisés dans la construction, est-ce que cela signifie qu'elle va avoir l'air d'un gadget en plastique bas de gamme ou ces éléments seront plus difficiles à déceler ?

Chez AndroidPIT, notre petit doigt nous dit que Nvidia se concentrera plutôt sur Windows 8, car cela ouvre à l'entreprise beaucoup de nouvelles possibilités. La rédaction est pour le moment partagée : la moitié d'entre nous pense que la tablette Windows 8 va se vendre plus vite que des tickets pour aller voir U2 en concert, l'autre est sûr que Google a prévu le coup et que la tablette Nexus devrait faire sérieusement concurrence.

Une chose est certaine : 2012 est une très, très bonne année pour les tablettes et il sera de plus en plus difficile de ne pas se laisser tenter.

Source : PC Mag

Pas de commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris