Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK

Nouveau PDG chez Samsung : la fin du partenariat Android ?

Samsung, actuellement plus grand producteur de smartphones, a récemment finalisé un changement d'équipe dirigeante. Le nouveau PDG Oh-Hyun Kwon veut poursuivre de nouvelles directions et orienter encore plus son entreprise vers une perfection des logiciels et du design. Au détriment d'Android ?

Le nouveau PDG de Samsung s'est exprimé sur les nouvelles orientations de l'entreprise dans son discours inaugural. Ainsi l'accent sera davantage mis sur la manière dont les clients peuvent utiliser et apprendre des appareils Samsung. Pour cela il faudra renforcer l'offre de fonctionnalités, les logiciels, l'expérience utilisateur, le design et les solutions. Cela signifie par exemple que Samsung poursuivra sa voie déjà empruntée pour le Samsung Galaxy S3.

La voie propriétaire est-elle la bonne ?

Tout cela signifie en fin de compte soit une séparation encore plus grande d'Android via un OS Android extrêmement personnalisé, soit une volonté de Samsung d'être propriétaire de son propre système comme Bada OS ou Tizen, développé en partenariat avec Intel. Mais un regard sur Palm, RIM ou Nokia font relativiser sur les chances de succès de cette dernière voie. Ces trois fabricants se sont tous appuyés sur des systèmes propriétaires et ils ont tous échoué. Seul Apple a réussi à tenir avec iOS.

Les inquiétudes de Samsung pourraient résulter de l'acquisition de Motorola par Google. Les craintes de devoir faire des compromis sur les dates des mises à jour Android pour que Motorola soit premier existent, même si Google n'a pas laissé cette rumeur aller plus loin et a fortement démenti.

Un départ d'Android serait à mon avis un mauvais choix. Android est important pour Samsung parce que Samsung l'est pour Android. Se positionner sur le marché des smartphones avec Bada OS et Tizen apporterait deux nouveaux éco-systèmes sur le terrain. Bada connaît actuellement un succès modéré. Environ 19.000 applications s'y développent.

Pas de commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris