Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
5 min de lecture 15 partages 4 Commentaires

Non, l’histoire de Nokia ne se résume pas qu’aux téléphones

Nokia fait son grand retour ! A la suite de son partenariat désastreux avec Microsoft, la firme finlandaise va réinvestir le marché des smartphones. La résurrection de son activité mobile n’est que la dernière étape dans une longue série de bouleversements pour l’entreprise, et on vous a préparé une brève chronologie de son histoire très versatile.

Un saut dans les années 80

En 1988, la Nokia Corporation a décidé de mettre l’accent sur ses téléphones mobiles ; en moins d’une décennie, il est devenu leader sur le marché du mobile, en décidant de mettre les bouchées doubles sur les télécoms. Mais avant cela, il s’est passé énormément de choses, et la Nokia Corporation a fait ses débuts comme une fusion de trois entreprises.

En 1865, ce qui deviendra par la suite une partie de la Nokia Corporation fut fondée sur les bords des rapides de Tammerkoski en Finlande, et elle était spécialisée dans la production de pâte à papier. L’ingénieur minier Fredrik Idestam, fondateur de l’entreprise, a vite su repérer la demande et a ouvert une seconde usine sur les bords de la rivière Nokianvirta. C’est de là que l’entreprise tire son nom, ainsi que de la ville de Nokia qui était traversée par la rivière.

Nokia wood mill
La deuxième usine de pâte à papier Nokia sur les bords de la rivière Nokianvirta. © NOKIA

Cela signifie que ’entreprise était déjà bien enracinée dans son pays bien avant que la « sonnerie Nokia » ne naisse. Cette dernière est d’ailleurs une composition pour guitare intitulée Grand Vals, écrite par Francisco Tarrega en 1902. L’entreprise n’a évidemment joué aucun rôle dans sa création.

Un autre pilier fondateur de l’entreprise était des produits à base de caoutchouc, comme des pneus ou des bottes. Une gamme de bottes subsiste encore sur le marché aujourd’hui sous le nom de « Nokian Footwear », une entreprise fondée en 1990 (et depuis revendue à Berger), qui trouve ses origines en 1898, où elle opérait sous le nom de Finnish Rubber Works avec Leo Mechelin. Suite au succès de ses premiers produits tirés du caoutchouc, l’entreprise s’est ensuite diversifiée dans des tuyaux et des courroies.

La fabrique de bottes de Nokia

Nokia boots factory
Admettez . vous aimeriez bien avoir une paire de bottes Nokia, non ? © NOKIA

Les deux compagnies, sous la houlette d’un partenariat entre Idestam et Mechelin, fusionnent en 1871 pour donner naissance à la Nokia Company.

Peu de temps après, en 1912, la Finnish Cable Works a été établie pour commencer la production de câbles électriques, téléphoniques et télégraphiques (sans surprise). En 1922, la Finnish Rubber Works, la Nokia Company et la Finnish Cable Works ont fusionné, et ce n’est pas avant 1967 que la Nokia Corporation a été formellement fondée.

En 1960, après avoir déménagé, la Finnish Cable Works a créé son premier département consacré à l’électronique, ce qui l’a ensuite amené au secteur du mobile, sous la houlette du premier président et PDG de la Nokia Corporation, Björn Westerlund.

Egalement dans le courant des années 1960, la Nokia Corporation a commencé à fabriquer divers produits pour le compte de l’armée finlandaise, dont le masque à gaz M61, qui a continué à être produit jusque dans les années 1980. Il a également développé un système de messagerie sans fil pour le compte des forces armées sur le terrain, qui a finalement été déployé en 1983, après des années de développement.

Sanomalaitteet ja LV 217 radio
Le premier système de messagerie sans fil de Nokia a été developpé pour le compte de l’armée. © MKFI/Wikipedia

Tout au long des années 1970, Nokia a continué à étendre son réseau et ses infrastructures, une des activités les plus rentables de la compagnie, qu’elle a d’ailleurs conservé après la revente de ses activités mobiles à Microsoft en avril 2014.

Westerlund, selon le livre « Le déclin et la chute de Nokia » de David Cord, insistait auprès de ses employés qu’ils devaient travailler sur leurs projets de recherche personnels, un peu à la manière de la règle des 20% sur laquelle Google s’est fait une réputation. Cela a été abandonné plus tard par Google, mais c’est une autre histoire.

Post-Westerlund

En 1977, Kari Kairamo a pris la succession de Westerlund, ce qui a marqué les débuts d’un accent mis sur l’électronique et des premiers pas faits vers la division des trois compagnies, en 1990.

Nokia tv
Vous ne voyez plus trop de télés Nokia ces temps-ci. © Ken Banks/Flickr

Dès lors, la Nokia Corporation s’est diversifiée dans la production d’autres appareils, dont des télévisions et ordinateurs. En 1981, le premier ordinateur siglé Nokia Data, un des départements de l’entreprise, a été baptisé le MikroMikko M1. Il ne possédait que 64Kb de mémoire, deux lecteurs de disques de 5,25 pouces et 640Kb et un clavier imposant, pesant 2 kg.

En 1982 il a fabriqué son premier téléphone pour voiture, et en 1984 son véritable premier téléphone mobile. Mobile, dans ce cas précis, est tout relatif comparé aux standards actuels, puisqu’il pesait 5 kg. Sans grande surprise, il était toujours employé pour les voitures et ce n’est pas avant 1987 et le lancement du Mobira Cityman qu’un modèle « de poche » a vu le jour.

Nokia Mobira 2
Le Nokia Mobira Talkman, un des tous premiers téléphones portables. © NOKIA

Pendant la ténure de Kairamo, la compagnie s’est aventurée dans ces nouveaux marchés, mais à la fin des années 1980, en raison de résultats médiocres dans le secteur des télévisions et ordinateurs, le PDG se suicide en décembre 1988. Simo Vuorilehto l’a remplacé en PDG par intérim, et Jorma Olila a pris la tête de l’entreprise de 1992 à 2006.

Pendant les années 1990, sous l’égide d’Olila, Nokia a revendu toutes ses activités non-télécom, s’étant déjà séparé de Nokian Tyres, Nokian Footwear et son activité de papeterie (actuellement Nokia Paperi) entre 1988 et 1990.

Aujourd’hui, Nokia réinvestit le marché des smartphones, en espérant pouvoir regagner au moins une partie de sa gloire passée, après des années de vache maigre sous Microsoft OS. Mais même en cas de nouvel échec, l’entreprise aura toujours pour elle un passé remarquable.

Pensez-vous que Nokia saura revenir sous le feu des projecteurs en 2017 ?

15 partages

4 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
  • No Kia. comment? il ne font plus de voitures? ok, je sais où est la porte :)
    Ils sont en négociation avec Iliad pour construire un nouveau réseau mobile en Italie sur les cendres de Hutchinson et VimpelCom.

  • Tiguan depuis 5 mois Lien du commentaire

    Curieux de revoir le 3310 si HMD Global nous le présente au MWC 2017 . Il devrait bien se vendre à nouveau.

  • Nokian Tyres est une marque finlandaise de pneus à l'origine qui était fabriqué dans les usines Nokia mais aujourd'hui complètement indépendante. J'ai trouvé ça sur Wikipedia.
    J'ai possédé des pneus contact de cette marque d'une très bonne qualité et j'espère que HMD/Nokia saura réussir aussi bien.

  • Luna depuis 5 mois Lien du commentaire

    Je ne sais pas si la volonté suffit toujours pour arriver à ses fins mais ce qui est sûr c'est que Nokia n'en manque pas.
    Alors bonne chance.

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris