Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
3 min de lecture 6 partages 1 commentaire

[Màj] Nexus 4 : pas la faute d'LG

Nexus 4 LG stock

"Nous n'attendions pas une telle demande". C'est dit. Plus besoin de se torturer l'esprit. Si Google et LG se sont si lamentablement foirés sur l'approvisionnement de leur téléphone phare, c'est qu'il n'avaient simplement pas compris les répercussions qu'une telle offre pourrait avoir sur les marchés internationaux. Sauf que le travail d'évaluation de la demande n'incombe qu'à Google.

Lors de son premier lancement le 13 novembre, le Nexus 4 a été épuisé en quelques heures ou minutes selon les zones. Progressivement remis sur le marché, aux Etats-Unis tout d'abord, puis au Canada avant d'être réintroduit en Allemagne et au Royaume-Uni, les stocks sont pourtant encore insuffisant.

Le smartphone victime de son succès ne devrait ainsi être que livré que début 2013, voire simplement supprimé dans d'autres pays, comme l'Italie, la Belgique ou les Pays-Bas.

Mais comment peut-on vendre un téléphone vendu comme révolutionnaire sans s'attendre à une réaction révolutionnaire ? Une situation si incohérente, si absurde qu'on en cherchait des explications au-delà de la logique. Et pourtant, rien de plus simple.

LG remet la faute sur Google

Interrogé par CNET, Andy Coughlin, président de LG Royaume-Uni, explique que "comme dans tout processus de vente, LG fournit une quantité de produits selon les prévisions des partenaires/clients (les revendeurs, les opérateurs)".

Ce serait donc Google qui aurait prévu des ventes bien moindre que ce qu'il s'est réellement passé. Mauvais calcul ou très bon calcul, là est la question. Car Google aurait également pu prévoir un stock faible pour faire de son Nexus 4 un produit désiré par tous. Un produit rare pour que la demande soit encore plus forte et encore plus irréfléchie ? Une stratégie qui n'est que trop connue dans le monde des affaires. Ce qui est rare est précieux ! "Tout cela augmente la médiatisation d'Android, explique un analyste pour IHS. Tout ceci soutien les objectifs stratégiques de Google".

Chez nous le Nexus 4 devrait être disponible dès demain chez SFR, mais il n'aurait pas le même prix. À 630 euros le téléphone nu, il ne vaut plus du tout le coup ! Une différence qui selon LG, est uniquement du ressort du revendeur/opérateur. Quand au Google Play Store, si l'on ne sait guère quand il refournira ses stocks à destination du public français, on sait en revanche qu'il ne livrera pas avant janvier 2013 !

Et vous avez-vous réussi à mettre la main sur un Nexus 4 ?

UPDATE : Visiblement la livraison de Nexus 4 chez SFR a été retardée. Néanmoins la fourchette de cette semaine est conservée. On parle notamment de vendredi, date à laquelle le smartphone tant attendu serait en vente sur la boutique en ligne.

Source : cnet

1 commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
6 partages

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris