Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
7 min de lecture 14 partages 13 Commentaires

Wiko entame sa révolution (et c'est tant mieux)

C'est à l'occasion de la Sosh Freestyle Cup à Marseille, dont Wiko est partenaire, que le fabricant a enfin présenté ce vendredi sa nouvelle ligne de smartphones WiM. Avec cette gamme, WIko vise ainsi des concurrents plus sérieux et se lance officiellement sur un marché plus premium, à l'instar de Honor il y a quelques années. Une tentative risquée mais sans doute nécessaire pour continuer sa croissance et s'imposer durablement sur le marché européen. 

Wiko entame une révolution et voit les choses en grand. Le constructeur, qui jusqu'à présent était connu pour ses smartphones pas chers et bon marché, veut viser plus haut. La gamme WiM constitue donc la première étape de ce nouveau chantier pour s'imposer sur le segment des smartphones entre 200 et 400 euros. Pour leurs premiers smartphones plus "haut de gamme", la marque voulait marquer les esprits et a ainsi organisé sa conférence de presse face à la mer à Marseille au milieu de la Sosh Freestyle Cup, une compétition dédiée aux sports de glisse (kitesurf, windsurf, stand up paddle), au skateboard et au BMX.

Wiko revendique ses origines françaises (et marseillaises)

Toute marque qui souhaite grandir doit pouvoir bâtir son histoire selon son identité. Wiko en est conscient et assume ainsi parfaitement ses origines. La marque, qui compte 220 collaborateurs (et son siège social) dans la cité phocéenne, a donc tenu à rappeler que son succès (numéro 2 des ventes en France hors opérateurs) est une réussite made in France. Si ses investisseurs sont avant-tout chinois, il n'en reste pas moins que son équipe de recherche et de développement se trouve dans l'hexagone (et donc en Europe), ce qui reste une exception dans le marché des fabricants de smartphones. 

Pour marquer davantage le coup, le fabricant s'est même associé pour l'occasion au rappeur Soprano, natif de Marseille. A l'instar de Honor avec sa collaboration avec la chanteuse Louane l'an passé pour le Honor 8 ou encore Alcatel avec Matt Pokora plus récemment avec l'A5 LED, Wiko mise sur une star pour séduire sa clientèle. Si on peut douter sur la pertinence de tels partenariats, Wiko a au moins le mérite de choisir une personnalité de la région pour faire la promotion de sa marque. 

Par ailleurs, les boîtes de ces nouveaux smartphones sont aussi le moyen de rappeler les origines françaises à ses clients. Chaque client ne peut en effet que constater à l'ouverture du carton la phrase "Designed in Marseille - France" qui rappelle le fameux "Designed in Cupertino" d'Apple.

androidpit wiko designed marseille
Wiko est un des rares fabricants de smartphones à avoir son siège social en Europe. © AndroidPIT

Des smartphones haut de gamme ?

Comme l'a expliqué Dorothée Dupuis, la directrice marketing de Wiko France, lors de leur présentation, Wiko veut investir le segment des smartphones entre 200 et 400 euros, un marché en pleine croissance. Le Wiko WiM et (et dans une moindre mesure le WiM Lite) témoigne donc des nouvelles ambitions du fabricant dans ce secteur jusqu'à présent délaissé par la marque. Déjà présentés brièvement au MWC, les deux mobiles WiM ont maintenant été finalisés et sont prêts pour le lancement.

Le Wiko WiM propose ainsi une fiche technique digne d'un très bon milieu de gamme avec un écran AMOLED Full-HD de 5,5 pouces, un processeur Snapdragon 626 de Qualcomm, 4 Go de RAM, un lecteur d'empreintes digitales et un double capteur photo de 13 mégapixels à l'arrière et 64 Go de stockage interne (extensible par carte microSD). Le tout sous Android Nougat 7.1.1 avec le patch de sécurité du mois de mai. Sa sortie est prévue pour la mi-juillet au tarif de 399 euros mais vous pouvez déjà le précommander sur le site de la marque. Son petit-frère, le Wiko WiM Lite, sera lui plus abordable avec un ticket d'entrée à 199 euros mais sa fiche technique est moins impressionnante : écran 5 pouces, processeur Snapdragon 435, 3 Go de RAM, lecteur d'empreintes, appareil photo de 13 mégapixels...

Le Wiko WiM marque un bon en avant par rapport aux opus précédents de la marque

Comme je l'avais expliqué lors de ma prise en main au MWC de Barcelone en février 2017, Wiko a progressé et a procédé à des ajustements qui vont dans le bon sens. Si on regrette l'absence de métal sur le WiM, on se console toutefois avec une très bonne qualité de finition qui symbolise un pas en avant par rapport aux opus précédents de la marque. Dès le premier coup d'oeil, il est facile de se rendre compte que le Wiko WiM est un smartphone qui se veut plus ambitieux que les autres produits de sa gamme. Le smartphone tient bien dans la main et son interface répond bien. Wiko a aussi eu la bonne idée d'abandonner sa politique d'autrefois en ce qui concerne le bloatware et propose une interface assez sobre proche d'Android stock. Le constructeur promet également être rapide pour les mises à jour mais cela restera à vérifier dans le temps. Nombreux sont les fabricants de telles promesses sans pour autant les tenir.

androidpit wiko soprano
Soprano est le nouvel ambassadeur de Wiko. © AndroidPIT

Des partenariats pour l'appareil photo

Bien entendu, une hausse des caractéristiques techniques n'est pas forcément suffisante pour justifier son nouveau positionnement. Contrairement à la mode du moment, Wiko n'a pas décidé de miser sur un design original ou sur un écran borderless mais bien sur la photo. Wiko a collaboré de très près avec Qualcomm pour que le smartphone bénéficie de la technologie Clear Sight qui permet la fusion des photos prises par ses deux capteurs. Comme OnePlus pour son OnePlus 5, Wiko s'est aussi offert les services de DxOMark, le célèbre organisme dédié à la photo, pour proposer la meilleure expérience possible. Enfin, côté vidéo, le français a travaillé avec Vidhance pour la stabilisation des images.

Concrètement, le Wiko WiM embarque donc un module appareil photo à double objectif de 13 mégapixels (il s'agit de deux capteurs Sony IMX258, un RVB et un autre monochrome). L’appareil photo double objectif comprend une ouverture f/2.0, un objectif à 5 éléments et un filtre optique pour améliorer la capture de la lumière. Le capteur noir et blanc est, selon Wiko, 3 fois plus sensible à la lumière, ce qui permet d'optimiser les détails et la netteté en toutes conditions, en pleine lumière comme avec une faible luminosité. Vous pouvez ainsi créer un effet bokeh simulé avec le smartphone. Le capteur monochrome peut également fonctionner seul. Bref, c'est du sérieux et si d'après mes premiers tests le smartphone n'est pas au niveau d'un Google Pixel ou d'un Galaxy S8, le WiM se positionne clairement au-dessus d'un Galaxy A5 2017 qui se trouve dans les mêmes tarifs.

androidpit wiko photo
La Plage Borely vue par le Wiko WiM. © AndroidPIT

Une stratégie risquée mais nécessaire pour pouvoir grandir

Jusqu'à présent, Wiko restait une marque pour les personnes disposant de petits budgets. Il développait des appareils peu musclés dans ses caractéristiques techniques pour proposer un tarif abordable. A présent, Wiko veut évoluer et cela passe obligatoirement par une diversification dans son offre et donc une montée en gamme. Wiko veut devenir plus "généraliste" et ressembler davantage aux ténors du marché pour conserver une marge de progression indispensable à sa survie et à sa progression. WIko évolue donc en matière de design, en matière de photo mais également en matière de service après-vente ou de suivi logiciel.

Reste désormais certainement le plus dur à faire pour la marque : convaincre ses utilisateurs actuels de monter en gamme et attirer de nouveaux clients. Il faut donc faire oublier son image de constructeur d'entrée de gamme et s'imposer comme une marque tendance. La tâche s'annonce rude lorsqu'on connait la concurrence (Samsung, Huawei, Honor, Motorola...) mais Wiko mise sur la jeunesse pour y parvenir. Cela suffira t-il ? Seul l'avenir nous le dira...

Que pensez-vous de cette nouvelle stratégie de Wiko ? Croyez-vous en leur succès ?

14 partages

13 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
  • wiko = low cost

    • Je dirais même " very low cost " et tout est très low cost, hardware, software, SAV (une blague), aucune mise à jour... n'en jetez plus, la coupe est pleine
      Et visiblement, cet appareil ne fait que grimper en prix, Wiko aurait soit disant mis l'accent sur la photo, et bien d'après Les Numériques, encore une fois c'est raté. Et Wiko est encore complètement à la rue quand on le compare aux constructeurs sérieux. Comme on va trouver désormais les Xiaomi sans passer par l'import, je ne donne pas cher pour sa peau.
      Archos va peut être sauver sa peau car il va distribuer les Nubia (légèrement remaniés) en France, mais Wiko a déjà les 2 pieds dans la tombe, la dégringolade va être violente (quand on voit le niveau atteint par Honor, Xiaomi, les Nubia... Wiko n'est vraiment pas à la hauteur) ...

      • Par contre, ils ont un bon réseau de distribution à l'inverse d'Archos.
        Ils continueront à vendre pas mal tant que les futurs acheteurs de smartphone ne seront pas mûrs et ne comprendront pas qu'ils devraient vraiment choisir.
        Même en lisant les forums et les revues sur les produits en vente, on s'appuie encore sur le prix, la none place dans les rayons et la réputation de la marque.
        Ce qu'il faudrait, c'est pouvoir essayer pendant quelques semaines.
        Faire comme pour les forfaits, essai sans engagement ou bien location courte durée.

  • " Wiko entame une révolution et voit les choses en grand. Le constructeur, qui jusqu'à présent était connu pour ses smartphones pas chers et bon marché " : n'est ce pas une redondance ça (pas cher et bon marché, LOL c'est la même chose) ? :D
    Non, sans blague, la bonne formulation aurait dû être " Wiko entame une révolution et voit les choses en grand. Le constructeur, qui jusqu'à présent était connu pour ses smartphones pas chers et à la qualité très très discutable (ou approximative pour être moins blessant [ou politiquement plus correct ] avec Wiko) ", là, cela aurait été correct et conforme à la réalité.
    Enfin bon, pour la montée en gamme et éventuellement être tenté par l'achat, mieux vaut attendre un an et la 2 ème version, après avoir vérifié l'évolution au niveau logiciel, au niveau su SAV, des mises à jour d'Android effectives et rapides... parce là, franchement, Wiko part du néant absolu, pour moi nul doute que la marche va être très longue avant que Wiko arrive au niveau de ses concurrents sérieux (Honor, Xiaomi...) et qu'il faudrait vraiment être sacrément naïf pour croire que Wiko va corriger tous ses (trèstrès) nombreux défauts et faiblesses d'u coup de baguette magique...

  • Xiaomi redmi 4 note même chose 150€

  • Xiaomi redmi 4 noté même chose pour 150€

  • Wiko ce le plus movais téléphone que j'ai jamais u. Son médiocre bouton qui tombe tout seule SAV inexistant. Plus jamais Wiko. Ce de la m....de. Même pas 6 mois et il e mort.

  • Le téléphone ne propose rien d'innovant, n'a pas les dernières spec, est moins beau qu'un P8 et à la prétention de nous extorqué 400 euro ? Snapdragon 626 ???? on est en quelle année ?

    1) s7 à 450 euro sur le net. cdiscount, amazon, ebay,...
    2) One+ 3t 429 euro sur cdiscount
    3) Honor 8 339 euro
    4) Motorola Z 386 euro

    Wiko, enlever le double capteur (qui ne sera jamais à la hauteur) et mettez un bon processeur (snapdragon 821 ou 835), virer Soprano et ajouté de la Ram, enlevé le dos en verre ajouté de la mémoire (64Go), vous pourrez même monter le prix à 450 et vous avez un winner. Vous n'avez aucune excuse vos téléphones sont fabriqués en chine.

    Même le Samsung galaxy A5 2017 est mieux que ça et ça coûte 350 euro !!!
    Je suis vraiment déçu, ils avaient pourtant le potentiel d'être le One+ Français.
    Focus sur le produit et non sur les profits !!!!!!

  • Pas mal, le logo sonore !
    Qu'ils surveillent leur SAV, c'est le coeur d'une stratégie de montée en gamme, en plus du produit bien sûr.
    Honor l'a bien compris.
    Wiko faisait du bas de gamme (sans critique), ils veulent monter en gamme, c'est logique. Bonne chance aux pitous

  • En France, où son image est bien ancrée comme une marque low cost avec des specs plutôt bas-milieu de gamme, c'est pas gagné.
    En Europe, par contre, le coup est plus facilement gagnable.

    - CocoWiko !

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris