Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
2 min de lecture 2 partages Pas de commentaire

Le dictateur nord-coréeen Kim Jong Un choisit HTC

Tel un gracieux papillon, le dictateur nord-coréen dépose délicatement ses doigts sur le grand écran tactile en prenant garde à ne pas laisser de traces de doigts. Ce Full HD l'impressionne vraiment. Et alors que le reste de la population se prosterne devant son image, privée d'Internet et de communication avec l'étranger, Kim Jong Un, lui, couve d'un regard énamouré son HTC Butterfly...

Une histoire somme toute badine, mais qui enfièvre l'ennemi septentrional, la Corée du Sud. Car sur une des rares photos ayant fuité de la dictature, l'on peut voir Kim en réunion avec à ses côtés un smartphone noir. Mais celui-ci est difficilement reconnaissable. Et la question qui taraude les foules sud-coréennes est la suivante : est-ce un téléphone de l'entreprise fierté nationale Samsung ? L'entreprise aurait-elle fourni au dictateur un smartphone de haute technologie ?

Samsung a immédiatement démenti. "Ce n'est pas un téléphone Samsung" a martelé un porte-parole. Pour eux, il s'agirait plutôt d'un HTC. Ce qui semble une déduction somme toute assez logique.

Kim ne prendrait ni LG, ni Samsung, deux entreprises qui font partie de l'ennemi du sud. Pour les même raisons le japonais Sony est hors-jeu, tout autant qu'Apple ou Motorola, les dangereux impérialistes américains. Il reste donc les smartphones chinois, Huawei, ZTE ou taiwannais avec HTC. Ce qui ne pose pas fondamentalement de problème à la firme taiwannaise. Si HTC n'a pas confirmé la nouvelle, elle a déclaré apprécier "le soutien de tous les consommateurs". On peut raisonnablement miser sur un HTC Butterfly, un smartphone de grande taille -et de qualité- pour un dictateur de petite taille mais à l'énorme égo.

Photo : AFP

2 partages

Pas de commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris