Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
2 partages 1 commentaire

iPad mini vs Nexus 7 vs Kindle Fire : Apple ne peut pas sortir du luxe

L'iPad Mini était la réponse d'Apple à la concurrence grandissante sur le marché des tablettes. En effet, les tous nouveaux modèles populaires, petits et pas chers, notamment la Nexus 7 (Google/Asus) et la Kindle Fire (Amazon) faisaient la vie dure au grand iPad. Google et Amazon n'ont cependant pas de souci à se faire car s'il y a bien une chose qu'Apple ne sait pas faire, c'est produire quelque chose de pas cher.

Un point pour commencer : je possède un Macbook Pro. J'en ai un parce que je pense personnellement qu'Apple fait les meilleurs ordinateurs portables. Super puissant pour le montage vidéo que j'affectionne notamment, ou pour d'autres fonctionnalités que je ne retrouverai pas sur Asus, HP ou Lenovo. Parenthèse fermée.

Mais c'est différent pour le marché de la tablette. Ces dernières années l'iPad régnait en maître sur le marché et il faut le souligner, c'est toujours le cas. Sauf que depuis récemment deux entreprises ont mené la fronde et de manière très intelligente : ils ont visé les niches laissées libre par Apple. Ils ont identifié ses faiblesses.

Et ses faiblesses c'est le prix. Google et Amazon ont toutes deux produit des tablettes performantes mais proposées pour des prix faibles : la Nexus 7 et la Kindle Fire HD. Ces deux tablettes ont entre temps acquis des parts de marché significatives et ils n'entendent pas laisser Apple seul dans sa bulle.

L'Unité : la force et la faiblesse d'Apple

On critique souvent la fragmentation d'Android. Sa fragmentation c'est devoir attendre des mises à jours pendant des mois, voir des produits posséder Jelly Bean parce que c'est Samsung et d'autres rester dans l'ombre parce que c'est Huawei. Et ceux qui critiquent cela devrait donc trouver le bonheur dans Apple, un univers unitaire.

Unitaire parce qu'une seule plateforme offre tout un contenu : sur iTunes vous trouvez séries, films, musique alors que Google se bat toujours pour s'implanter dans plus qu'un pays. Amazon en offre plus mais toujours pas autant. C'est simple, Apple a des contrats globaux avec tous les grands médias, alors que Google et Amazon doivent négocier les droits pour chaque pays individuellement. Les mises à jour Apple sont automatiques : il ne faut pas batailler pour obtenir une version supérieure. ventail médias offrent même pas ici?

Le mini-iPad est livré avec le port propriétaire qui ne fonctionne que pour les appareils d'Apple : l'unité comme une philosophie d'entreprise. / (C) Apple

Apple peut le faire parce que son système fermé garantit une sécurité maximale et un profit maximum aux médias sociaux et aux développeurs d'applications. Mais si cette unité fait sa force, la fermeture qui en découle est le talon d'Achille d'Apple. Et une grande opportunité pour Google, qui avec sa Nexus 7, représente l'opposé de ce qu'est Apple.

Conservatisme

Je m'étonne toujours de lire qu'Apple est considérée comme une entreprise innovante : Apple est profondément conservatrice.
La philosophie du groupe est la suivante : Concentrez-vous sur quelques produits, mais mettez-y toute votre énergie et développez-les constamment. L'iPhone est le meilleur exemple : en cinq ans il n'a guère changé. Idem pour l'iPad ou le Mac (pour les dernières années en tout cas).
L'App Store est pour moi la plus grande et seule innovation d'Apple. Au contraire de l'iPad et l'iPhone pour lesquels Apple a repris une idée et l'a améliorée.

Le directeur du marketing Phil Schiller montre l'évolution des iMac ces dernières années : évolution pas révolution / (c) Apple

Une fois qu'Apple a mis en place une ligne de produits, il s'arrête. Cette attitude conservatrice représente une grande opportunité pour d'autres entreprises, comme pour Google ou Amazon qui ont été prompts à reconnaître les avantages de la taille 7 pouces tandis qu'Apple restait fidèle à son dogme des 10 pouces. Probablement parce que Steve Jobs l'a fortement contestée : fin 2010, il déclarait qu'une tablette 7 pouces serait un projet "mort-né" et que les fabricants de ces appareils retiendrait douloureusement la leçon de tablettes trop petites.

Deux ans plus tard, les iPad mini arrivent -du bout des lèvres. Plus comme un rattrapage qu'une affirmation. Histoire de dire.

Prix

Voici le dernier point et le principal : Apple ne sait pas faire du bon marché. C'est presque devenu leur argument marketing : Pomme = cher = bonne qualité. Un de mes amis travaille à la hotline d'Apple, les gens l'appellent pour commander des Macbook dans sa configuration maximale sans même demander le prix. Pas parce qu'ils le savent déjà, ils ne s'en soucient pas.

C'est également la riason pour laquelle Apple ne met pas de tablette à 200 euros sur le marché. Une telle démarche ruinerait leur image construite au fil des ans. Le fait que le grand iPad offre toujours le meilleur rapport qualité-prix dans la gamme des 10 pouces, n'est pas en contradiction. À seulement 399 euros, l'iPad 2 est plutôt pas cher, mais non plus bon marché - c'est une énorme différence.

L'iPad mini coûtera moins cher avec € 329, l'option la plus coûteuse s'étendant jusqu'à à 659 euros. Techniquement, ces prix sont injustifiés et donc la question qui n'a pour le moment encore jamais été posée clairement à Apple est : pourquoi devrais-je dépenser € 329 pour un appareil si je peux obtenir la même chose pour moins cher ?

Bien sûr, il y aura toujours des gens qui préfèreront acheter la formule "Premium", payer plus cher pour être sûr d'avoir le meilleur et suivre l'image marketing créée par l'entreprise. Mais la majorité des gens achèteront la Nexus, pas l'iPad mini.

Tout est clair !

Pour résumer brièvemen t: Poussé par la concurrence, Apple lance une tablette à moitié prix, à moitié taille sur le marché mais une tablette à la fois obsolète niveau spécifications et bien trop chère par rapport à la concurrence. Pour ce prix élevé, l'utilisateur obtiendra un système fermé ce qui lui apportera des avantages comme des inconvénients. Pour cette raison je ne pense pas que l'iPad mini sera un succès. Google et Android n'ont pas vraiment à s'inquiéter.

1 commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
  • s'il y a bien une chose qu'Apple ne sait pas faire, c'est produire quelque chose de pas cher."
    Ah si, ils savent parfaitement faire, ils l'ont fait avec les Mac Pro il y a quelques années : à config équivalente, il pouvait coûter 1000 $ de moins qu'un Dell.
    C'est juste qu'ils n'ont aucun intérêt à le faire aujourd'hui : ça se vend comme des petits pains...

    "L'App Store est pour moi la plus grande et seule innovation d'Apple."
    Pour moi, c'est juste un dépôt façon Ubuntu, avec une jolie interface graphique... mais pour le reste ? Aucune innovation là dedans.

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris