Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
2 partages 2 Commentaires

HTC et Samsung prêts à attaquer l'iPhone 5 dès sa sortie

iPhone 5 interdit à la vente

(Des iphones 5 qui pourraient ne jamais quitter l'usine)

L'iPhone 5 pourrait faire son apparition demain, lors d'une conférence Apple. Mais cette naissance ne sera pas de tout repos. Comme la mauvaise fée dans la Belle au bois Dormant, quelques personnages aux mauvaises intentions se penchent déjà sur son berceau vide. b, il recevra dans la minute des nouvelles des avocats de Samsung (on pouvait s'y attendre) et de HTC qui se lance dans la bataille. Tous deux ont annoncé leur intention d'attaquer le nouveau né pour violation de brevets liés à la technologie LTE. Apple serait-il arrivé dans une impasse ?

Samsung : la revanche est un plat qui se mange froid

Selon le Korea Times, Samsung se tiendrait prêt à attaquer l'iPhone 5 en justice dès son apparition sur scène. L'entreprise sud-coréenne détient en effets plusieurs brevets en lien avec la technologie LTE (4G) et vise en premier lieu l'Europe et les Etats-Unis. La source du Korea Times affirme qu'Apple a certes estimé les brevets 3G comme essentiels et les avait donc licencié sous conditions. Mais pour le moment, rien n'a été décidé quant au sort de la technologie LTE, celle-ci étant nouvelle, et très précieuse.

HTC : "La défaite de Samsung ne signifie pas que la défaite du camp Google Android"

L'entreprise taiwannaise est également montée au front. Selon l'avocat d'HTC Tom Jarvis, HTC a été une pionnière en matière de 4G en acquérant deux brevets relatifs à la technologie LTE pour 75 millions de dollars en avril 2011. Elle entend les défendre becs et ongles. La présidente de la firme, Cher Wang, a déclaré que HTC n'allait pas prendre de gants avec Apple. "La défaite de Samsung ne signifie pas que la défaite du camp Google Android", a-t-elle martelé. La décision de l'attaque en justice relève donc ici plus du symbolique, que de l'argent.

La stratégie d'Apple est déjà élaborée : ils ne renieront pas la propriété de ces brevets, mais clameront qu'ils devraient être d'utilité publique et donc négociables, car essentiels à tout appareil. Le juge Pender de la Commission du commerce international en charge de l'affaire a cependant déclaré qu'il serait difficile d'invalider ces deux brevets.

Si ces brevets sont reconnus comme valides, alors oui l'iPhone 5 et les iPad s'ils sont équipés de LTE pourraient être interdits de vente aux Etats-Unis et peut-être aussi en Europe.

2 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris