Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK

Le service Google Maps de Google a bien révolutionné son monde. Crée en 2004, il devient la référence pour tous les GPS, en s'installant notamment sur tous les smartphones. iOS l'intègre dans ses iPhones et Android évidemment aussi. Seulement la donne a changé et les cartes ont été redistribuées. Google Maps s'est trouvé des concurrents parfois plus complets ou surtout moins chers et la chute du service a commencé. La firme de Moutain View devait réagir et c'est ce qu'elle a fait.

Les problèmes

Google Maps était toute puissante. Performante, gratuite, intuitive et pré-installée sur tous les appareils. Mais il y a un an, Google a pris la décision de faire payer son service : les éditeurs et développeurs qui génèraient plus de 25 000 cartes par jour ou 2500 cartes personnalisées devaient désormais payer des droits. Entre 4 et 10 dollars pour 10 000 affichages de cartes. C'est là que les concurrents ont commencer à devenir intéressants.

C'est le cas notamment d'Open Street Map, une application de cartographie opensource et performante, notamment adoptée par Foursquare, Wikipedia, ou Apple. Le service deCarta a également fait savoir que la moitié des nouveaux développeurs arrivés chez eux, venaient de Google Maps. Une enquête sur les trois derniers mois révèle que sur 488 nouveaux développeurs, 52% d'entre eux ont été déçus des décisions de Google.

(source : decarta.com)


Jusqu'à Apple qui a finalement décidé de développer son propre service de cartographie pour remplacer Google Maps sur ses iPhone et iPads. Mais juste avant, Google a tenté un dernier coup d'éclat.

La réaction

Le futur de la cartographie sera en 3D ou ne sera pas. C'est ce que propose désormais les vues de Google Maps : au lieu de visualiser les cartes du haut et à plat, l'application vous permettra la vision à 45° pour voir bâtiments Et paysages en 3D. Mais regardez plutôt la vidéo de démonstration proposée par Google :

Lien vers la vidéo

Le rendu sera évidemment de qualité sur les smartphones récents et performants (quadcore et bonne puissance graphique). Aucune date de sortie n'a été donnée pour le moment.

En outre il sera désormais possible de sauvegarder des pans de cartes sur smartphone Android pour les consulter hors ligne. Voilà une fonctionnalité qui pourrait vraiment changer beaucoup de choses ! Parce que vous devez probablement savoir, comme moi, que le moment où l'on a le plus besoin de 3G, c'est le moment où il n'y en a pas du tout. Là où vous vous perdez, ce n'est évidemment pas en plein centre d'une ville animée où l'aide et les indications sont partout, mais plutôt dans des zones géographiques esseulées, des villages sans âme qui vive, et surtout sans 3G disponible ! Donc sans carte.
Vous pourrez donc choisir le niveau de détail de la carte que vous voulez sauvegarder, l'application télécharge alors la carte sur votre carte SD pour usage ultérieur.

Enfin la dernière nouveauté concerne Streetview : après les photographies en voiture ou en tricycle Google, voilà le sac à dos paparazzi. Une caméra à 360° plantée dans un sac à dos avec laquelle il sera désormais possible de répertorier les sentiers, chemins et autres voies de randonnées habituellement inaccessible. Après le Monsieur faisant pipi dans son jardin, espérons que les nouveaux photographes Google ne tomberont pas sur un camping naturiste, avec des Messieurs Dames papotant autour d'un barbecue.

(source : gizmodo)

Pour le reste des nouveautés et savoir si la nouvelle Google Maps retrouvera des clients, il faudra attendre la conférence i/O du 27 au 29 juin, où l'on en saura également plus sur la tablette Google Nexus.

Utilisez-vous encore Google Maps ou plutôt une application alternative meilleure ? Et pensez vous que cette mise à jour suffira à Google pour reprendre la barre ? J'attends vos réactions dans les commentaires là-dessous !

Source : clubic

Pas de commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris