Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
2 min de lecture 17 partages Pas de commentaire

Google forcerait les constructeurs à vendre des smartphones à jour ?

Selon nos confrères d'Androidpolice, Google aurait déjà commencé à forcer les constructeurs à offrir les dernières versions Android sur leurs smartphones. Est-ce le début d'une nouvelle ère de mises à jour plus fréquentes et généralisées ? Pas vraiment. 

kit kat angry update
© AndroidPIT

L'équipe de développement Android aurait mis au point et envoyé à ses partenaires un calendrier présentant des dates d'utilisation des API Android, qui conditionnent la certification GMS (Google Mobile Service). En d'autres termes, si un constructeur veut pouvoir utiliser les services mobiles Google - les applications Google - sur un smartphone, il faudra que celui-ci tourne sous une version Android relativement récente.

En développement, on raisonne en API, qui correspondent à des versions de notre OS : 4.4 KitKat > API 19, 4.3 Jelly Bean > API 18, etc. Google n'accordera aucune certification pour ses applications Google si la version installée sur le smartphone est trop ancienne. Je vous invite à jeter un oeil à ce tableau, compilé par androidpolice et envoyé aux partenaires Google selon le blog : 

Version de L'API Ouverture des certifications (lancement de la version) Fin des certifications
Gingerbread 6 Décembre 2010 1 Février 2014
Honeycomb 24 Février 2011 1 Février 2014
Ice Cream Sandwich 16 Décembre 2011 1 Février 2014
4.1 Jelly Bean (API 16) 12 Juillet 2012 1 Février 2014
4.2 Jelly Bean (API 17) 13 Novembre 2012 24 Avril 2014
4.3 Jelly Bean (API 18) 25 Juillet 2013 31 Juillet 2014
4.4 KitKat (API 19) 31 Octobre 2013 -

Conclusion

Pour l'utilisateur final, tout ceci ne change pas grand chose en ce qui concerne les constructeurs principaux tels que Samsung, HTC, Sony ou encore LG. Ceux-ci ne proposent que très rarement des smartphones tournant sous des systèmes anciens. Par contre, beaucoup de choses vont changer pour les entrées de gamme. Si le constructeur veut faire certifier ses appareils, ceux-ci devront être à jour, et cela implique un surcoût, qui pourrait bien être compensé par la suppression des ajouts à l'interface Android. Plus d'Android ne sera pas forcément un mal en soit. Les appareils les moins chers - je pense aux tablettes Polaroid - eux ne verront aucun changement, car ils ne sont de toute façon pas certifiés GMS. 

Que ce soit bien clair : cette démarche ne forcera en aucun cas les constructeurs à mettre à jour plus longtemps ou plus souvent leurs appareils, mais harmonisera les entrées de gamme, en les forcant à être à jour pour que le constructeur puisse proposer le Play Store à ses clients. 

Pas de commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
17 partages

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris