Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
4 partages 2 Commentaires

Freemobile continue sa révolution : le Portugal au prix de la France

Xavier Niel avait annoncé son intention de révolutionner le marché des communications. Après avoir lancé son offre groupée TV + Internet + Téléphone à 30 euros et forcé les opérateurs à lui emboîté le pas, il a de nouveau renouvellé son exploit avec le forfait Freemobile entre 2 et 20 euros. De nouveau les opérateurs historiques ont du revoir leurs marges. Et Free n'en a pas terminé, puisqu'il vient de déclarer la guerre aux prix exorbitants à l'étranger.

freemobileportugal
Xavier Niel : le champion du gratuit / © Free

Xavier aurait-il perçu l'engouement soudain des Français pour Lisbonne et ses charmes lusophones ? A-t-il vu d'un nouvel oeil la communauté de 5 millions de Français d'origine portugaise ? En tout cas c'est le Portugal qui abritera la première bataille du PDG de Free Mobile : pour mettre fin aux droits de roaming ou itinérance, c'est-à-dire les surcoûts que vous payez lorsque vous êtes à l'étranger, Free a décidé de proposer une utilisation sans aucun surcoût.

Cette offre ne s'adresse qu'aux utilisateurs des forfaits à 19.99 euros par mois, qui ont 60 jours d'ancienneté. S'ils partent en vacances (ou en déplacement professionnel) au Portugal, ils pourront librement utiliser leur forfait pendant une période limitée à 35 jours, soit "5 semaines de vacances".

Les appels, SMS & MMS seront "illimités depuis le Portugal vers le Portugal et la France métropolitaine". En outre les utilisateurs pourront également utiliser "l'internet mobile jusqu'à 3 Go". Et maintenant vous pouvez même compter sur un Galaxy S4 !

Certes, les autres opérateurs ont également pris le chemin recommandé par l'Union Européenne de coûts raisonnables lors de la communication à l'étranger. SFR notamment avait pris la tête du peloton en abaissant drastiquement les frais. Et peut-être pour ne pas faire oublier qui était le trublion de la fête, Free a tout simplement décidé de les supprimer. Espérons que le Portugal ne soit qu'un début !

2 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris