Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
4 min de lecture 18 partages Pas de commentaire

Les femmes leader dans les nouvelles technologies : ça existe

Aujourd'hui comme vous le savez peut-être c'est la journée de la femme. Et comme vous ne le savez peut-être pas, ce n'est pas une journée pour offrir des fleurs, ou des chocolats ou même des bisous, mais une journée où l'on est censé réfléchir aux conditions de vie de la gente féminine et au sexisme qui perdure. Étant journaliste tech et femme, je peux en témoigner ! Dès qu'on parle de root, on ne s'adresse plus à moi. Et je suis là pour vous rappeler, que technologie et femme, ça va très bien ensemble.

femme tech

C'est vrai, on a beau oublier, femme comme homme, un certain nombre de préjugés existe encore envers les femmes, d'autant plus quand on est dans des domaines qui sont réputés "masculins", comme la mécanique, l'ingénieurie ou l'informatique et les nouvelles technologies. Et si l'on si connaît un minimum dans ces domaines, on est pour beaucoup, un garçon manqué.

Pourtant si nous sommes différents biologiquement, les femmes sont tout autant capables que les hommes de faire fonctionner leur cerveau, de s'orienter avec une carte ou de rooter leur smartphone. Et pour l'occasion, je voudrais vous présenter quelques femmes cachées derrière des grands noms des nouvelles technologies, dans des domaines où l'on aurait pas imaginé quelqu'un d'autre qu'un homme.

Marissa Mayer : PDG de Yahoo

marissa mayer

Après avoir travaillé 13 ans comme vice-présidente responsable des services de cartographie et géolocalisation pour Google, Marissa Mayer est devenue en juillet dernier PDG de Yahoo. Lorsquee cette informaticienne de formation a rejoint Google en 1999, c'était la première femme ingénieure de la société. Chez Google elle est rapidement devenue responsable des secteurs de recherche, Google Desktop, Google Labs, barre d'outil, Gmail etc. Elle a été classée en 2012, 21ème femme la plus puissante au monde par le magazine Forbes.

Cher Wang : co-fondatrice et présidente d'HTC et VIA

cher wang

Cette entrepreneuse chinoise, détentrice d'un master en économie de l'université Berkeley, est la co-fondatrice et PDG d'HTC Corporation depuis 2007. Elle contribue également à la production de processeurs dans VIA Technologies. Elle a débuté sa carrière en travaillant pour First International Computer, avant de fonder VIA en 1987 et HTC en 1997. À Taiwan, on l'appelle "le fierté de Taiwan", et elle est selon le classement de Forbes, la 58ème femme la plus puissante au monde.

Julie Uhrman : créatrice d'OUYA

julie uhrman

Ce qui s'annonce comme la future révolution du jeu vidéo et du jeu mobile est venu d'une idée germée dans le cerveau d'une grande. Julie Uhrman a été chef de la rubrique d'IGN dédiée à la distribution numérique. Vous pouvez retrouver ses idées dans l'interview qu'elle nous a donnée.

Meg Whitman : Présidente et directrice générale d'Hewlett Packard

meg whitman

Présidente et chef exécutive d'Hewlett Packard depuis 2011, l'américaine Meg Whitman a auparavant travaillé pour Walt Disney Company, puis pour Dreamworks avant de présider eBay pendant 10 ans jusqu'en 2008 où elle a doublé les bénéfices.

Sheryl Sandberg : COO Facebook

sheryl sandberg

Il n'y a pas que Mark Zuckerberg derrière Facebook. Sheryl Sandberg est l'actuelle directrice générale du réseau social, après avoir travaillé comme vice présidente des ventes et opérations internationales en ligne pour Google. Elle a notamment participé au lancement du service Adwords. Pour Forbes, c'est la 10ème femme la plus puissante du monde en 2012. Pour l'anecdote, elle a rencontré Zuckerberg lors d'une fête de Noel en 2007, avant de quitter définitivement Google pour Facebook en 2008. Zuckerberg raconte qu'il ne cherchait pas de COO, mais qu'elle convenait parfaitement pour le poste. C'est aujourd'hui la seule femme siégeant au conseil d'administration du réseau social.

Virginia Rometty : présidente et directrice générale d'IBM

virgina rometty

La 15ème femme la plus puissante du monde en 2012 selon Forbes a étudié l'ingénieurie et la sience appliquée avant de rejoindre IBM en 1981. Elle est à l'origine de l'essor de la société en orientant les stratégies vers le cloud computing et les affaires analytiques.

Évidemment ces exemples sont des exceptions, et dans les statistiques le nombre de femmes chef d'entreprise d'autant plus dans ce domaine, est relativement faible. Elles souffrent en plus d'un déficit de médiatisation contrairement à des hommes comme Steve Jobs, Eric Schmidt ou au directeur général de Samsung. Pour cette journée de la femme 2013, je souhaite simplement que les clichés sexistes d'une ne sachant ni se servir d'un ordinateur ni gérer une grande entreprise technologique disparaissent.

18 partages

Pas de commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris