Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
4 min de lecture 54 partages 4 Commentaires

Comment opère le système de refroidissement des Galaxy S7/edge ?

Annoncés en grande pompe lors du MWC 2016, les Galaxy S7/edge se trouvent être les premiers smartphones Android du haut de gamme à embarquer un système à refroidissement liquide, qui est aussi appelé « watercooling » par les connaisseurs dans le milieu des PC surtout. Bien que cela peut sonner comme étranger aux oreilles de beaucoup, nous avons alors pris la décision de vous expliquer en détails « Qu'est-ce que c'est », « Quand et comment agit ce système » et « s'il faut ou pas croire en son efficacité ». Sans plus attendre, découvrons-le !

Tous ce qu'il faut savoir sur le « watercooling » des Galaxy S7/edge

Qu'est-ce que c'est ?

Qualifiée comme une nouveauté d'envergure par les amateurs du genre, les Galaxy S7/edge sont donc les premiers smartphones dotés d'un système à refroidissement liquide dans le haut de gamme. Prenant la forme d'un tube en cuivre, ce mécanisme, dont il est question ici, part de la coque en métal (sur laquelle il est collé) pour arrêter son chemin au niveau du System-on-Chip 'SoC'. Qu'importe le modèle de Galaxy S7/edge que vous avez, ce système à refroidissement liquide sera bien là. Cela dit, attention aux contrefaçons. Beaucoup se cachent sur la toile...

test comparatif samsung galaxy s6 edge vs galaxy s7 edge watercooling image 00
Les Galaxy S7/edge possèdent des caloducs qui améliorent la dissipation thermique du SoC. © ANDROIDPIT/Samsung

Quand et comment agit ce système ?

Pour mieux comprendre la manière dont agit le watercooling, il faut déjà savoir que celui-ci se déclenche lorsque le système commence à demander des ressources importantes ; en jouant à un jeu par exemple. À partir du moment où l'appareil commence à chauffer, c'est là que le système à refroidissement liquide se met en marche et ce, en créant un gaz - à partir d'un fluide déjà présent - qui va dissiper la chaleur émise par le SoC (processeur, mémoire vive (RAM), puce graphique, etc.) pour la renvoyer à l'opposé du conduit. C'est-à-dire sous la coque des S7/edge, et mieux dissiper la chaleur pour gouverner le SoC au doigt et à l'œil, et ainsi éviter toute surchauffe excessive.

explications watercooling refroidissement liquide galaxy s7 edge ifixit watercooling image 00
Ce qui prend la forme d'une lamelle en cuivre sur l'image n'est autre que le système à refroidissement liquide. Enfin, d'une manière assez vulgarisée puisqu'il s'agit d'un système en cuivre et non avec des tuyaux comme un PC. Voyant bien qu'ils sont très minces, il n'est à l'heure actuelle pas envisageable d'intégrer un véritable mécanisme à refroidissement liquide dans un mobile, partant du fait qu'il aurait fallu une pompe pour faire circuler l'eau, à moins d'avoir un produit bien plus épais. C'est le contraire de tout ce que recherche les utilisateurs. © iFixit

Suite à cela, vous aurez alors deviné qu'il est véritablement déconseillé d'essayer d'accéder à la partie interne du Galaxy S7/edge. Elle pourrait s'endommager très facilement, si elle venait à être ouverte (par les mains d'un débutant) qui ne sait pas ce qu'il fait, et même par un connaisseur. C'est d'ailleurs une des raisons pour laquelle les experts d'iFixit les ont assez mal noté à hauteur de 3/10 en réparabilité. Et cela, que ce soit pour le Galaxy S7 ou le Galaxy S7 edge. À la fois durable et fragile, ce tube en cuivre peut s'endommager facilement à l'effleurement d'un ongle. Si vous avez un souci technique, faites jouer la garantie, mais n'ouvrez surtout pas le mobile de vous-même.

explications watercooling refroidissement liquide galaxy s7 edge ifixit watercooling image 01
Pour les plus curieux, voici une seconde vue éclatée d'un Galaxy S7 edge démembré. © iFixit

Faut-il croire en son efficacité ?

Lors d'une utilisation très intensive du Galaxy S7/edge, il n'est pas à exclure l'apparition d'une légère buée sur la paroi, mais celle-ci n'a rien de néfaste/dangereux. Cela serait tout à fait normal d'en voir, mais rare dans apercevoir.

La dissipation étant bien orchestrée, elle ne laisse alors aucune ou peu de chances pour qu'une forme quelconque de liquide se forme et se distingue sous, à travers ou sur la coque. En prenant du recul, il faut bien admettre que la prouesse technologique est là, mais pas indispensable, bien qu'elle aide à refroidir les points sensibles du SoC.

Au final, ça augmente la durabilité des composants en palliant l'obsolescence programmée, enfin pas pour la batterie.

Terminons par une vidéo de démontage qui pourra servir à plus d'un réparateur, en plus de montrer ce mystérieux système de caloduc. D'un autre point de vue, ceci nous montre également la complexité de la conception interne des  S7/edge, même si la note attribuée à sa capacité à être réparée est très basse, alors loin d'être à la portée de tous.

Source : iFixit, Toolito

4 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris