Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK

Et oui, le Minitel, crée en 1982, fleuron de l'industrie française des nouvelles technologies de l'information et de la communication, nous quittera tragiquement le 30 juin après un ultime report de la date de son execution par France Telecom. La machine aura tout de même survécu trente ans sur les comodes de salon de certaines familles françaises, performance qu'il convient de saluer comme il se doit. C'est justement ce salut que j'ai décidé d'honnorer ; en grandes pompes ; et en dessin.

À qui profite le crime ? - Du Minitel et de l'Android

D'après une idée originale de la géniale Leila Btm, je vous propose donc ici une réflexion métaphysique imagée sur le caractère phagocytaire du nouveau média superpolyvalent qu'est internet et sur la pertinence de le survie de technologies que chacun admet ou finira par admettre comme dépassées face à des plateformes de communication concentrant de plus en plus de fonctionnalités en un seul appareil (disons "appareil ANDROID !"pour être plus précis). Bon. En dessin heureusement c'est un peu moins pompeux. 

ANNU en bonu(s)

Amusant non ? Et comme les plaisanteries les plus courtes sont toujours les moins longues, je vous offre également en prime la réclame qui faisait en 2002 la promotion de 3617 ANNU sur nos téléviseurs - qui foncionnait alors encore en majorité grâce à un encombrant et bruyant tube cathodique... Attention, instant nostalgie :

2 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris