Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK

Dessine-moi : La seconde qui fait buguer tout Internet

Une minute de 61 secondes. Voilà qui a de quoi faire tourner la tête, et trembler la Terre. C'est comme si soudain 1+1 faisait 3. Pas étonnant qu'Internet ne s'en soit pas remis. Une seconde ajoutée au temps décompé par les horloges atomiques dans la nuit de samedi à dimanche a tout fait planter. Enfin presque.

Les horloges comptant le temps universel devait s'ajuster à la rotation de la Terre (qui ralentit) lors du passage de juin à juillet. Nombres de sites Internet et programmes liés n'ont pas su gérer cette transition. La plateforme Linux notamment a sombré dans la nuit, embarquant avec elle Foursquare, LinkedIn, Gawker ou StumbleUpon. Idem avec le programme Java et Reddit. Et Firefox avec le programme Hadoop.

Mais attendez une seconde ! Ce décalage de l'horloge atomique était connu par tous. Tout le monde. Le Service International de la Rotation Terrestre (oui oui cela existe) avait prévenu. Personne n'est fichu de préparer ses petites affaires ? De s'organiser pour y faire face ? Ce n'était pourtant pas une première !

Ce genre d'intervention a déjà eu lieu en 1972 et le 31 décembre 2008. Et certains ont été bons élèves. Par exemple Google qui a ajouté progressivement des millisecondes à chaque mise à jour pour tomber pile le 1er juillet. Donc la prochaine fois on s'organise, c'est la moindre des choses. Voilà, juste un petit sermon de rien du tout. Histoire de remettre les pendules à l'heure.

Si vous avez aimé la rubrique, retrouvez la en intégralité ici.

Pas de commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris