Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
16 partages 9 Commentaires

Ce que votre smartphone peut révéler sur vous

Ce n'est pas une surprise. Une bonne partie de notre vie se trouve à l'intérieur de notre smartphone : appels, SMS, emails, géolocalisation, photos ou encore vidéos.  Mais une bonne partie de notre vie se trouve également à l'extérieur de notre smartphone. Selon une étude scientifique publiée par l'Académie des sciences américaine ce mois-ci, il est possible de déterminer de nombreuses informations sur le propriétaire d'un smartphone en analysant simplement la couche grasse laissée sur l'écran par les manipulations quotidiennes. 

Nous ne sommes pas aussi discrets ou propres que nous pouvons le penser. La science nous le démontre encore et c'est le smartphone qui nous trahit cette fois-ci. Des chercheurs de l’université de Californie à San Diego ont en effet pu révéler les cartes d'identité moléculaire des individus grâce à leur smartphone.

Aider la police et la justice

L'origine de cette étude est venue de la volonté des chercheurs à aider les services de police scientifique. L'ADN et les empreintes digitales retrouvés dans les affaires n'ont en effet une utilité que lorsque l'individu qui les a déposées figure dans les fichiers de la Police. Les scientifiques ont donc voulu développer une nouvelle méthode d'analyse pour dresser le profil des personnes grâce à ce qu’elles ont touché. Ainsi, en étudiant de près un objet que l'on aurait retrouvé sur une scène de crime, et plus spécialement les traces chimiques laissées par son propriétaire, il serait possible d'obtenir des informations utiles sur son mode de vie, ses traitement médicaux, ses vêtements, ses habitures voire son emploi du temps. 

Nous laissons tous un nombre important de molécules sur nos smartphones

Afin de mettre en pratique leur théorie, les scientifiques ont récupéré les smartphones de 39 cobayes qui ont bien voulu se prêter à ce petit jeu. L'idée du smartphone est arrivée naturellement puisqu'ils sont partis du principe que notre téléphone portable est en contact avec nos mains, notre visage, notre bouche et notre chevelure. A l'aide de cotons-tiges, les chercheurs ont alors récupéré des échantillons chimiques des traces laissées sur les appareils mais également des traces sur la paume de la main droite de leurs propriétaires. 

AndroidPIT Samsung Galaxy S7 Edge Opinion 2073
Sur certains smartphones, il est facile de voir les traces que l'on peut laisser. © ANDROIDPIT

Des résultats étonnants

Grâce aux molécules de la peau ou parfois la sueur laissées sur le téléphone, les chercheurs ont ainsi pu constater que l'individu 9 avait pris un médicament contre l'inflammation de la peau, que le 2 suivait un traitement pour la repousse des cheveux, que le 10 utilisait un collyre, que le 16 prenait un traitement contre les mycoses, que le 32 mangeait des agrumes et que le 21 prenait un traitement antidépresseur.

Les scientifiques ont même deviné qu'une femme avait récemment fait du camping

Mieux, les scientifiques ont même deviné qu'une femme avait récemment fait du camping. Comment ? Grâce aux traces de crème solaire et d'anti-moustiques sur son portable. Bilan de l'histoire, notre smartphone est un peu notre carnet de santé moderne ! 

Nettoyez-vous régulièrement votre smartphone avec un chiffon ? 

9 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris