Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
5 min de lecture 47 partages 4 Commentaires

"Bang with Friends" pour Android : et si on parlait Sexe ?

Puisqu'espionner ses amis sur Facebook n'est plus suffisant, passons aux choses sérieuses. Avec l'application "Bang with Friends", Facebook devient le plus grand club échangiste du monde. Les demandes d'amis inoffensives d'hier deviennent plus glissantes. Mon avis sur l'application.

Bang With Friends teaser
Bang with Friends : offres immorales en un seul clic. / © AndroidPIT

Soyons honnêtes : N'a-t-on pas tous souhaité de signaler anonymement son intérêt à l'objet du désir et passer outre la danse nuptiale pour passer directement aux choses sérieuses ?
C'est en tout cas ce que propose l'application "Bang with Friends" : vos amis Facebook deviennent facilement des Friends with Benefits, du moins en théorie. Je dois dire qu'être payé par son chef pour inviter des collègues à des rapports plus intimes est plutôt pas mal. Et même s'il faut normalement séparer vie professionnelle et vie privée, j'ai franchi ce cap ... à des fins de test uniquement, bien sûr ...

bang with friends
Bang With Friends : l'apologie du Plan Cul / © Bang With Friends

L'idée est trompeusement simple : Vous vous connectez à l'application avec votre compte Facebook et vous cochez parmi votre liste d'amis ceux qui vous intéressent. L'autre ne le sera que s'il vous a également trouvé "bang-able". Pour tous ceux qui se plaignent que Facebook c'est superficiel, voici une chance d'approfondir vos relations !

L'application Android n'est disponible que depuis jeudi dans le Google Play Store et il y avait donc peu de votes étoilés quand je l'ai téléchargé. Mais nombre d'entre eux se sont révélés négatifs. Censeurs moraux ou réels critiques ? Chose intéressante, personne n'a osé poster de commentaire ni se présenter comme un utilisateur. Premier obstacle pour l'application ?

BWF1
À gauche : naviguez dans votre liste de contacts. À droite : le message est réciproque ! / © Bang With Friends

A bas les inhibitions

J'ai été surpris moi-même de la sensation d'embarras que génère cette appli. Ma première pensée a été «Vais-je vraiment recevoir aucune réponse de mes contacts Facebook?". Puis quand j'ai navigué dans mes contacts féminins, je me comportais comme un éléphant dans un magasin de porcelaine. J'avais hyper peur que mon doigt heurte par erreur le bouton Down to Bang.

Lors de l'ouverture, j'ai d'abord dû passer par un court tutoriel. C'était tout à fait inutile, car l'application parle d'elle-même. Il y a deux boutons et deux sens de balayage, et c'est tout pour l'instant. Le bouton du haut, "Up-to-hang" vous permet de demander à un contact une rencontre unique et non sexuelle. Je ne comprends personnellement pas trop le sens. Pour rencontrer innocemment mes contacts Facebook je n'ai pas besoin d'une application !

L'autre bouton ("Down to bang") est celui autour duquel tout tourne ici. Si un contact vous place dans cette catégorie et qu'il veut une réponse, vous recevez un message dans l'application. Si vous avez choisi tout deux le "Bang", un message de réussite s'affiche. Dans les deux cas, les deux partenaires peuvent entrer en contact et se partager des détails croustillants sur leurs intentions.

Lorsque vous commencez à l'utiliser, un premier problème m'est immédiatement apparu : quand on a beaucoup de femmes dans ses contacts, il manque une fonction recherche. Il faut donc balayer, balayer jusqu'à atteindre la personne désirée (ici mes collègues). La première fois, ce fut difficile de surmonter l'utilisation du Bang. Mais à ma grande surprise, c'est devenu facilement assez rapide et je suis vite devenu le champion du monde du Bang.

BWF2
À gauche : les emails de votre Bang-partenaire et le choix du sexe désiré. À droite : ce qui se passe quand trop d'utilisateurs sont à la chasse. / © Bang With Friends

Le truc avec l'anonymat

L'application est cependant soudainement inutile si vous contacts Facebook ne sont pas sur Bang With Friends. Vous pouvez donc envoyer des invitations anonymes. Je n'ai pas osé. Le coup de l'anonymat je n'y ai pas cru : officiellement, nul n'est censé savoir que vous utilisez l'application. Mais c'est faux puisque vous pouvez voir dans votre liste d'amis Facebook qui est déjà sur l'application. Et l'information est exacte évidemment, comme nous avons pu le confirmer dans le test. Raté donc pour l'anonymat en revanche j'ai pu me rendre compte qu'aucun de mes amis n'utilisait l'application ce qui me sauve la vie pour le moment vu le nombre de fois que j'ai appuyé sur Bang dans mon test.

Attention : Comme nous le dit un lecteur en commentaire, un glitch aurait été trouvé qui dévoile l'identité de tous les utilisateurs ! C'est à vos risques et périls ...

Conclusion

Je suis un pragmatique, pas un moraliste ni un chasseur comme Barney Stinson (How I Met Your Mother). Et en théorie Bang With Friends devrait permettre aux timides notamment d'ouvrir le champ des possibles. En théorie seulement. Car pour le moment personne n'utilise cette application, comme vous pouvez le voir avec le nombre de téléchargements sur Google Play.

Si Bang With Friends déclenchera la prochaine révolution sexuelle, je ne pense pas. C'est un peu trop direct comme approche et j'imagine bien qu'une grande majorité de mecs l'utilisent ce qui limitera forcément l'intérêt de l'application. Mais même si personne n'ose se l'avouer Facebook est utilisé pour une raison première : regarder les photos des autres. Bang With Friends ne serait finalement que l'étape d'après. Mais pas sûre qu'elle se fasse dans la bonne direction.

Pour les courageux, les désespérés ou tout simplement les curieux, l'application est gratuite dans le Google Play Store. Tous mes voeux de succès.

47 partages

4 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris