NextPit

Test de l'Asus ROG Phone 6 Pro: Le meilleur smartphone gaming de l'année, et le plus cher!

NextPit Asus ROG Phone 6 Pro Review
© NextPit

Comme chaque année, Asus vient reprendre son trône de roi des smartphones gaming et cette année, ça n'a pas loupé avec le ROG Phone 6 Pro. Ce flagship pensé pour les joueurs propose l'expérience ultime pour le jeu mobile mais coûte aussi 1299 euros. Ce tarif exorbitant en vaut-il la peine? Je vous donne mon avis dans ce test complet de l'Asus ROG Phone 6 Pro.

NextPit Logo white on transparent Background
NEXTPITTV

Note

Plus

  • Écran Amoled bien calibré avec un taux de rafraîchissement de 165 Hz
  • Grosse batterie de 6000 mAh avec une autonomie excellente
  • Design gaming totalement assumé et très cool
  • Prise jack 3,5 mm et indice IPX4
  • Le second port USB-C placé sur la tranche
  • Le contrôle de température efficace et le mode X qui booste réellement les performances
  • ROG UI vous donne le contrôle total de l'appareil

Moins

  • Le module photo globalement peu inventif ni polyvalent
  • La politique de mise à jour trop limitée
  • Le prix

L'Asus ROG Phone 6 Pro en bref

L'Asus ROG Phone 6 Pro est lancé en France ce 5 juillet 2022 et sera disponible en précommande à partir du 1er août prochain. Il se décline en une seule version 18/512 Go vendue 1299 euros. 

Oui, c'est un prix exorbitant, on est d'accord. C'est moins cher que le Samsung Galaxy S22 Ultra (1399 euros) ou que l'iPhone 13 Pro Max (1609 euros), à stockage égal.

Selon moi, un smartphone aussi cher et aussi niche est difficilement conseillable. Mais d'un autre côté, le ROG Phone 6 Pro propose indéniablement la meilleure expérience de jeu du marché en 2022, et de très loin. Et quand on sait que bon nombre de ses fonctionnalités et atouts se retrouvent sur le ROG Phone 6 de base, vendu à partir de 999 euros, je me dis que la recette d'Asus reste malgré tout pertinente. 

Asus ROG Phone 6 Pro design au dos coloris Storm White
Le design au dos du ROG Phone 6 Pro d'Asus et son coloris Storm White sont très connotés gaming mais aussi très réussis, selon moi / © NextPit

Design: Un vaisseau spatial avec écran d'appoint au dos

L'Asus ROG Phone 6 Pro a un design futuriste qui évoque le fuselage d'un vaisseau spatial. Il est doté de LED rétroéclairées ainsi qu'un petit écran d'appoint PMOLED au dos. 


J'ai aimé:

  • Coloris Storm White très réussi, avec finition matte
  • Le petit écran ROG Vision gimmick mais sympa
  • Prise jack 3,5 mm et enfin un indice IPX4
  • Les gâchettes haptiques toujours aussi réactives

Je n'ai pas aimé:

  • Form factor massif et poids encombrant
  • Pas de port microSD

Asus ROG Phone 6 Pro ecran secondaire ROG Vision
L'écran PMOLED ROG Vision ne sert pas à grand chose à part faire bling-bling / © NextPit

L'Asus ROG Phone 6 Pro se décline en un seul coloris blanc appelé Storm White. Le revêtement en verre mat est très agréable au touché et contrasté par des sérigraphies métallisées noires et bleu ciel. On retrouve au dos une petite LED rétroéclairée avec le slogan de la gamme "Dare to play" ("Osez jouer", en anglais). Juste en dessous, on a le petit écran PMOLED d'appoint appelé ROG Vision qui affiche 60 animations contextuelles (l'heure, les notifications, etc). C'est gimmick, mais c'est cool et c'est tout ce qui compte. 

Vous pouvez évidemment désactiver tout ça pour préserver votre batterie. Le module photo est légèrement excentré sur la gauche mais reste suffisamment centré tout en ne ressortant pas trop en relief pour éviter que le smartphone soit bancal quand on le pose à plat. L'écran du ROG Phone 6 Pro est assez plat avec des bords en 2.5D et la préhension est franchement bonne malgré ses dimensions massives de 173 x 77 x 10,3 mm et son poids de 239 g.

Asus ROG Phone 6 Pro vu de cote, sur la tranche droite
Le module photo du ROG Phone 6 Pro d'Asus ne dépasse pas trop en relief / © NextPit

Pour la première fois, le ROG Phone 6 Pro dispose aussi d'un indice IPX4 pour la résistance aux projections d'eau et à la poussière. On retrouve aussi une prise jack 3,5 mm qui fait toujours plaisir. En revanche, pas de port microSD pour étendre le stockage. L'avant du ROG Phone 6 Pro est protégé par du verre Gorilla Glass Victus de Corning et du Gorilla Glass 3 à l'arrière.

Asus est aussi l'un des seuls fabricants à comprendre qu'un câble USB-C est l'ennemi des joueurs mobiles parce qu'il gêne la préhension lorsqu'on tient le smartphone en mode paysage. C'est pourquoi le fabricant propose deux ports USB-C, un sur la tranche transversale inférieure (USB 2.0) et un sur la tranche latérale gauche, en bas en mode paysage (USB 3.1). 

Enfin, on retrouve les classiques gâchettes haptiques appelées Air Triggers qui sont toujours aussi réactives et proposent plus de possibilités pour vos commandes tactiles.

Asus ROG Phone 6 Pro prise jack 3,5 mm
L'Asus ROG Phone 6 Pro est l'un des rares flagships Android à avoir une prise jack 3,5 mm / © NextPit

Écran: Une grande dalle Amoled en 165 Hz

L'Asus ROG Phone 6 Pro embarque un écran Amoled de 6,78 pouces d'une résolution Full HD+ de 2400 x 1080p avec un taux de rafraîchissement variable jusqu'à 165 Hz, un taux d'échantillonnage tactile de 720 Hz et une luminosité maximale de 1200 nits.


J'ai aimé: 

  • Le taux de rafraîchissement monte jusqu'à 165 Hz
  • Colorimétrie bien calibrée par défaut
  • Le temps de réponse de 1 ms et la latence tactile de 23 ms

Je n'ai pas aimé: 

  • Le taux de rafraîchissement pas assez adaptatif
  • Le taux d'échantillonnage tactile de 720 Hz un peu faiblard comparé à certains concurrents

Asus ROG Phone 6 Pro dans la main avec l ecran apparent
L'Asus ROG Phone 6 Pro a un très grand écran Amoled de 6,78 pouces / © NextPit

L'écran Amoled du ROG Phone 6 Pro est parfaitement adapté à un usage gaming et multimédia. La colorimétrie par défaut est très juste, à l'œil nu. L'écran est certifié HDR 10+ et propose un temps de réponse de 1 ms (le temps qu'un pixel met à changer de couleur) ainsi qu'une latence tactile très faible de 23 ms. Combinée au taux d'échantillonnage tactile de 720 Hz, cette latence permet d'avoir des commandes tactiles très réactives.

Asus ROG Phone 6 Pro colorimetrie ecran
La colorimétrie de l'écran du ROG Phone 6 Pro est juste, mais peu personnalisable / © NextPit

Le taux de rafraîchissement est adaptatif, mais Asus n'a pas intégré la techonlogie LTPO 2.0. Il ne varie donc pas beaucoup selon les différents scénarios d'utilisation auquel vous pouvez le soumettre. Par défaut, je restais bloqué à 120 Hz dans l'interface, même quand je ne touchais pas l'écran. Sur Youtube, je ne dépassais jamais les 60 Hz, peu importe le framerate de la vidéo concernée. Et dans les jeux, je devais activer le mode X pour passer de 120 à 144 Hz. 

Asus ROG Phone 6 Pro ecran taux de rafraichissement
Le taux de rafraîchissement de l'écran du ROG Phone 6 Pro n'est pas très variable / © NextPit

D'ailleurs, fait assez étrange, je ne pouvais atteindre les 165 Hz qu'en les forçant dans les réglages, en désactivant le taux de rafraîchissement auto, donc. Mais encore plus étrange, lorsque j'activais le mode X, censé booster les performances, je redescendais à 144 Hz par défaut.

Asus ROG Phone 6 Pro vu de cote sur la tranche droite
L'Asus ROG Phone 6 Pro a un form factor assez imposant et difficile à utiliser à une main / © NextPit

En fait, Asus semble bloquer volontairement le taux de rafraîchissement à 144 Hz avec le mode X. Peut-être que le fabricant se dit que les 165 Hz ne sont pas bien utiles puisqu'aucun jeu ne tourne à 165 FPS et qu'il vaut mieux garder des performances pour les allouer à d'autres tâches. Mais c'est assez contrintuitif. 

Asus ROG Phone 6 Pro vu de face avec camera selfie
Cette petite caméra selfie de 12 MP du ROG Phone 6 Pro peut enregistrer des vidéos 4K en 30 FPS / © NextPit

 

Interface: ROG UI basée sur Android 12 et le fameux mode X

L'Asus ROG Phone 6 Pro tourne sous la surcouche ROG UI, une version gaming de ZenUI, l'interface d'Asus basée sur Android 12. Le fabricant promet une politique de mise à jour assez limitée.


J'ai aimé:

  • ZenUI et ROG UI sont des interfaces Android légères
  • Les fonctionnalités d'Android 12 bien implémentées
  • Le menu Armoury Crate toujours aussi complet
  • La possibilité de jongler entre ROG UI (design gaming) et ZenUI (design plus sobre) très facilement

Je n'ai pas aimé: 

  • La politique de mise à jour trop limitée
  • Quelques bloatwares (Facebook, Instagram, Messenger, Netflix)

Asus ROG Phone 6 Pro interface ROG UI
L'interface ROG UI de l'Asus ROG Phone 6 Pro / © NextPit

ROG UI est une version customisée et connotée gaming de ZenUI, la surcouche d'Asus basée sur Android 12. Cette interface est, de base, très légère et proche d'Android stock. Asus a implémenté les thèmes dynamiques d'Android 12 ainsi que le Privacy Dashboard

Et, mis à part quelques effets stylistiques typiquement gaming sur les icônes et les fonds d'écran, ROG UI ne pousse pas le bouchon trop loin et reste somme toute assez sobre. 

Asus propose par ailleurs une politique de mise à jour très basique, ne garantissant que deux versions majeures d'Android et au moins deux ans de mises à jour de sécurité. 

Le point fort de ROG UI reste encore et toujours le menu Armoury Crate qui permet de gérer les différents modes de performance: Mode X, mode équilibré et mode ultra durable. Le mode X est celui qui permet de booster toutes les performances pour concentrer la puissance de calcul du CPU et GPU, l'allocation de la RAM, de votre réseau au jeu. 

Asus ROG Phone 6 Pro X Mode Reglages
Le menu Armoury Crate de l'Asus ROG Phone 6 Pro propose beaucoup d'options de personnalisation pour optimiser votre expérience de jeu / © NextPit

On peut aussi rapidement accéder à plusieurs réglages in-game via un volet contextuel appelé Game Genie, qui permet de gérer le taux de rafraîchissement, d'activer les gâchettes haptiques, de gérer l'intensité du ventilateur externe ou d'afficher certaines informations comme la température du téléphone ou le framerate en temps réel.

Asus ROG Phone 6 Pro menu game genie
Le Game Genie est un menu interactif qui permet de visualiser plusieurs données in-game (framerate, température) et de passer au mode X rapidement afin de booster les performances / © NextPit

Bref, rien de très nouveau sous le soleil, mais ce menu est toujours aussi complet. Et c'est vraiment sympa de pouvoir créer des préréglages pour vos différents jeux individuellement. On peut aussi activer certains filtres et fonctionnalités pour optimiser les graphismes et surtout modifier le seuil du bridage thermique pour pousser le smartphone dans ses retranchements si besoin.

Asus veut vraiment donner à l'utilisateur un niveau de contrôle et de personnalisation des performances qui s'approche, de loin certes, de ce qu'on peut faire sur un PC. Et je trouve ça génial.

Performances: Le mode X marche vraiment

L'Asus ROG Phone 6 Pro est équipé du SoC Snapdragon 8+ Gen 1 de Qualcomm et de son GPU Adreno 730, le tout couplé à 512 Go de stockage UFS 3.1 et 18 Go de RAM LPDDR5. Asus a aussi retravaillé son système de refroidissement GameCool.


J'ai aimé:

  • Le mode X marche vraiment et booste véritablement les performances
  • Zéro surchauffe en usage réel
  • Le ventilateur externe hyper efficace

Je n'ai pas aimé: 

  • De la surchauffe sur un benchmark de 20 minutes avec le mode X activé

Asus ROG Phone 6 Pro vu de haut, pause a plat sur l ecran, avec le ventilateur branche
Le ventilateur Aero Active Cooler 6 dispose de 4 gâchettes physique comme les boutons L1/R1 L2/R2 d'une manette de jeu / © NextPit

Le ROG Phone 6 Pro est l'un des premiers smartphones lancés en Europe à inaugurer le SoC haut de gamme Snapdragon 8+ Gen 1. Logiquement, certains benchmark ont besoin d'un peu de temps pour s'adapter. C'est pourquoi les scores de 3D Mark sur le benchmark Wild Life (simulation d'un usage intensif d'une minute) n'ont pas donnée grand-chose. Le smartphone n'a absolument pas surchauffé, mais 3D Mark indiquait simplement à la fin du test que le ROG Phone 6 Pro était trop puissant. 

  Asus ROG Phone 6 Pro
Snapdragon 8+ Gen 1
Realme GT 2 Pro
Snapdragon 8 Gen 1
Xiaomi 12
Snapdragon 8 Gen 1
OnePlus 10 Pro
Snapdragon 8 Gen 1
3DMark Wild Life Sans mode X: Trop puissant 8939 9926 9541
Avec mode X: Trop puissant
3DMark Wild Life Stress Test
  • Meilleure boucle sans mode X: 9177 
  • Pire boucle sans mode X: 6193 
  • Meilleure boucle: 9118
  • Pire boucle: 6048
Surchauffe
  • Meilleure boucle: 9845
  • Pire boucle: 6069
  • Meilleure boucle avec mode X: 10.477
  • Pire boucle avec mode X: 7206
Geekbench 5 Simple sans mode X: 1305
Multi sans mode X: 3987
  • Simple: 1243
  • Multi: 3356
  • Simple: 1179
  • Multi: 3591
  • Simple: 982
  • Multi: 3363
Simple avec mode X: 1313
Multi avec mode X: 4147

En revanche, ce qui est intéressant, ce sont les résultats obtenus avec le fameux mode X qui booste les performances. Pour le coup, c'était bel et bien le cas sur le benchmark 3D Mark Wild Life Stress Test (simulation usage gaming intense durant 20 minutes). On peut noter un gain en performances brutes notable. Mais le smartphone était littéralement brulant. 

Mais le smartphone n'a pas pour autant perdu en stabilité, restant autour des 70%. Autrement dit, le mode X repousse simplement le seuil à partir duquel le smartphone va entamer le bridage thermique. Si le smartphone chauffe, mais que le framerate reste stable, c'est qu'il n'y a pas ou peu de bridage.

Attention, parce que je vois déjà venir mes irréductibles détracteurs dans les commentaires. Non, le fait qu'un smartphone surchauffe sur un benchmark non personnalisé, gratuit et public ne veut pas dire que ses performances sont mauvaises. Cela nous renseigne juste sur le comportement du smartphone dans un scénario extrême. Un scénario que vous avez très peu de chances de reproduire en conditions réelles (en jouant quoi). Et un scénario volontairement extrême pour montrer un comportement qui sinon serait imperceptible à l'usage. Voilà! 

Asus ROG Phone 6 Pro benchmark performances
De haut en bas: mode équilibré, mode X sans ventilateur, mode X avec ventilateur; benchmark 3D Mark Wild Life Stress Test / © NextPit

Mais là où Asus signe un véritable cas d'école, c'est sur l'efficacité de son ventilateur externe, l'Aero Active Cooler 6. Ci-dessous, on peut deux tests réalisés sur le benchmark 3D Mark Wild Life Stress Test en mode X sans le ventilateur (en haut) puis avec (en bas). L'écart entre la première et la dernière boucle du test est quasi inexistant avec le ventilateur. On est passé de 70 à 95% de stabilité. C'est vraiment un tour de force.

Asus ROG Phone 6 Pro benchmark stabilite avec ou sans ventilateur
En haut, mode X sans ventilateur; en bas, mode X avec ventilateur; benchmark 3D Mark Wild Life Stress Test / © NextPit

En usage concret, vous pourrez sans grande surprise faire tourner vos jeux sans aucune concession graphique. Même Apex Legends Mobile, un jeu pas 100% optimisé tourne à fond les ballons à 60 FPS constants avec les graphismes et le framerate au max. Je n'ai subi aucun ralentissement et surtout, aucune surchauffe en conditions réelles, et ce, même en laissant le mode X activé pendant plusieurs heures.

Je vous ai mis un court extrait de gameplay pour que vous puissiez vous faire une idée. Cette démonstration de mon talent a été enregistrée en 1080p à 120 FPS (les paramètres de l'enregistreur d'écran ne permettent pas plus).

Photo: On prend les mêmes et on ROGommence

L'Asus ROG Phone 6 Pro est doté d'un triple module photo à l'arrière porté par le bien connu capteur Sony IMX766 pour l'objectif principal de 50 MP, un objectif ultra grand-angle de 13 MP et un objectif macro de 5 MP. La caméra selfie offre quant à elle une résolution de 12 MP. 


J'ai aimé: 

  • Le Sony IMX766 qui a fait ses preuves de jour comme de nuit
  • Le traitement photo léger et la colorimétrie assez naturelle

Je n'ai pas aimé:

  • Exactement les mêmes objectifs ultra grand-angle et macro que le ROG Phone 5
  • Pas de téléobjectif dédié, zoom numérique trop limité
  • Les selfies moyens

Asus ROG Phone 6 Pro vu de dos avec le triple module photo
Le triple module photo 50+13+5 MP de l'Asus ROG Phone 6 Pro n'est franchement pas inspiré / © NextPit

Je vais vraiment passer très vite sur la partie photo parce qu'Asus ne s'est absolument pas foulé cette année. C'est exactement le même module photo que sur le ROG Phone 5 de l'an dernier. 

La seule nouveauté réside dans l'objectif principal de 50 MP avec l'intégration du capteur Sony IMX766. Vous l'avez vu partout, dans nos tests de l'Oppo Find X5 Pro, du OnePlus 10 Pro ou du Realme GT 2 Pro.  

Il a fait ses preuves et propose globalement un très bon niveau de détails avec des clichés riches en piqué, une bonne plage dynamique bref, j'ai l'impression d'avoir écrit la même chose dans 5 autres tests différents. 

Les photos en ultra grand-angle sont un peu décevantes parce qu'elles sont plus fades et moins riches en détails. Le zoom numérique est franchement limité dès qu'on dépasse le grossissement x2, sans surprise. Et le capteur macro, eh bien, c'est un capteur macro. 2 ou 5 MP ne font pas une grosse différence à mes yeux. 

Globalement, je trouve le traitement logiciel d'Asus assez léger ce qui donne une colorimétrie plutôt naturelle. Mais parfois, quand on manque un peu de lumière, les clichés peuvent être un peu trop fades à mon goût. Bref, je ne suis pas du tout emballé par ce module photo. Et je comprends bien qu'un gamer ne cherche pas forcément un smartphone photo de haut vol.

Mais la photo reste un, ou peut-être LE, critère d'achat essentiel à bon nombre d'utilisateurs. C'est d'autant plus dommage de voir Asus délaisser cette partie quand on sait qu'avec la puissance de calcul du ROG Phone 6 Pro, il y aurait de quoi faire.

En vidéo, le ROG Phone 6 Pro peut enregistrer jusqu'en 8K à 24 FPS avec son objectif principal arrière. L'ultra grand-angle est limité à la 4K en 30 FPS maximum. La caméra selfie quant à elle peut produire des vidéos en 4K à 30 FPS. Je vous laisse les extraits ci-dessous pour vous faire une idée.

L'Asus ROG Phone 6 Pro en vidéo en 8K à 24 FPS (objectif principal)

L'Asus ROG Phone 6 Pro en vidéo en 4K à 30 FPS (objectif ultra grand-angle)

L'Asus ROG Phone 6 Pro en vidéo en 4K à 30 FPS (caméra selfie)

Autonomie: Grosse batterie, grosse autonomie

Le ROG Phone 6 Pro intègre une batterie de 6000 mAh qui accepte la recharge sans-fil de 67 watts. Voilà, c'est tout, mais ça suffit amplement.


J'ai aimé: 

  • Excellente autonomie
  • Grosse batterie de 6000 mAh
  • Charge rapide 67 watts efficace
  • Chargeur USB-C inclus

Je n'ai pas aimé: 

  • -

La batterie du ROG Phone 6 Pro est à double cellules et ces cellules se rechargent selon le protocole MMT (mid-mid-top). En gros, les cellules se rechargent en partant du milieu vers les extrémités au lieu de le faire de façon linéaire d'un bout à l'autre. C'est une méthode bien maîtrisée par la plupart des fabricants. 

Sur notre benchmark PC Mark avec l'écran réglé sur un taux de rafraîchissement automatique et la luminosité réglée sur 200 nits, le ROG Phone 6 Pro a mis 19h17 à descendre sous la barre des 20% d'autonomie restante. C'est un excellent score. Personnellement, je considère qu'une autonomie est très bonne à partir de 15 à 16 heures minimum. Ici,, le ROG Phone 6 Pro fait très fort quand on sait qu'il alimente un SoC très gourmand, un gros écran Amoled de 6,78 pouces et toutes les LED ainsi que son écran d'appoint.

Asus ROG Phone 6 Pro benchmark autonomie
L'autonomie du ROG Phone 6 Pro d'Asus est excellente / © NextPit

La recharge rapide est quant à elle plus classique avec une puissance de 67 watts. Le chargeur USB-C est fourni et il a le mérite d'être compatible avec les normes USB PD 3.0 et donc le PPS ainsi que la norme Quick Charge 5 de Qualcomm. Vous pouvez l'utiliser pour la plupart de vos appareils. 

En revanche, le ROG Phone 6 Pro ne propose pas la recharge sans-fil ni sans-fil inversée. En tout et pour tout, je ne mettais pas plus de 45 minutes pour recharger cette grosse batterie de 6000 mAh de 0 à 100%. Et dans tous les cas, le port USB-C placé sur la tranche du smartphone permet de jouer sereinement en branchant le ROG Phone 6 Pro sur secteur sans être gêné par le câble.

Fiche technique

  Fiche technique
Produit
illustration Asus ROG Phone 6 Pro Page Produit
Coloris Storm White
Dimensions & Poids

 173 x 77 x 10,3 mm | 239 g

Écran Amoled | 6,78 pouces | Full HD+ 2400 x 1080 pixels | taux rafraîchissement 60/90/120/144/165 Hz | luminosité max 1200 nits | taux échantillonnage tactile 720 Hz 
Mémoire 18/512 Go | UFS 3.1 et LPDDR5
CPU & GPU Qualcomm Snapdragon 8+ Gen1 | Adreno 730
OS ROG UI basée sur Android 12 | 2 mises à jour majeures + 2 ans de patches de sécurité
Module Photo
  • Objectif principal grand-angle: 50 MP
  • Objectif ultra grand-angle: 13 MP | FOV 125°
  • Objectif macro: 5 MP
  • Selfie: 12 MP
Vidéo
  • Objectif principal: 8K et 4K à 30/60 FPS | 108
  • Objectif ultra grand-angle: 4K à 30 FPS | 1080p à 30/60/240 FPS | gyro-EIS
  • Selfie: 4K à 30 FPS
Batterie 6000 mAh | recharge rapide filaire HyperCharge 67W | pas de recharge sans-fil
Audio 5 haut-parleurs stéréo | prise jack 3,5 mm
Prix 1299€

Conclusion

L'Asus ROG Phone 6 Pro est trop cher à mon goût. Je pense qu'une très grande partie du public mainstream va être totalement refroidie par ce prix de 1299 euros. 

Pour autant, ce n'est pas franchement plus cher que les flagships de Samsung ni d'Apple, voire même de Xiaomi. Et Asus n'a pas non plus augmenté ses prix par rapport à l'an dernier puisque le ROG Phone 5S Pro coûtait déjà autant. Mais ces smartphones haut de gamme "mainstream' sont nettement meilleurs en photo, et c'est un atout de taille.

Asus ROG Phone 6 Pro pose en equilibre grace au trepied du ventilateur externe
Le ventilateur Aero Active Cooler 6 du ROG Phone 6 Pro peut aussi faire office de trépied / © NextPit

Reste que pour quelqu'un comme moi, qui utilise son smartphone essentiellement pour jouer, le ROG Phone 6 Pro est le Graal. Et je suis persuadé que cette niche d'utilisateurs n'est pas si niche que ça. Je veux pouvoir jouer à tous les jeux du Play Store sans subir le moindre ralentissement et sans devoir jouer avec des graphismes qui piquent les yeux. Et surtout, je veux pouvoir jouer une, deux voire trois heures d'affilée sans que mon smartphone ne se transforme en patate chaude qui me brûle les doigts. 

Le ROG Phone 6 Pro me permet tout ça. Mais en fait, le ROG Phone 6 de base aussi, et pour 300 euros de moins. Alors ok je perds l'écran d'appoint à l'arrière qui a son charme. Mais au bout du compte, les deux modèles ont exactement la même fiche technique.

Donc si le ROG Phone 6 Pro vous a séduit à l'issue de ce test mais que, comme moi, vous n'êtes pas prêts à lâcher 1300 piastres, alors optez pour le ROG Phone 6 tout court. Et si vous avez les moyens, que vous vous mouchez dans des billets de 100, alors FAITES VOUS PLAISIR en achetant le ROG Phone 6 Pro, le meilleur smartphone gaming de l'année.

NextPit reçoit une commission pour les achats effectués via les liens marqués comme étant affiliés. Cela n'a aucune influence sur le contenu éditorial, et ne représente aucun coût pour vous. Pour en savoir plus sur comment nous monétisons notre contenu, rendez-vous sur notre page dédiée à la transparence.
Ce article vous a-t-il plu? N'hésitez pas à le partager!
Rejoignez la discussion maintenant

Derniers Articles

Articles recommandés

3 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition
Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition

  • SuzuKube depuis 1 mois Lien du commentaire

    Je voulais juste te dire que j'adore tes tests, je viens sur Nextpit que pour les lire, vraiment bravo, je t'ai découvert avec le Redmi Note 11 Pro+ 5G, et maintenant celui-là ! Félicitations !


    • Antoine Engels
      • Admin
      • Staff
      depuis 1 mois Lien du commentaire

      Hey, merci beaucoup, ça fait vraiment plaisir :)


  • Pierre Aubry depuis 1 mois Lien du commentaire

    Pour moi c'est clairement le suivi qui tâche à ce prix-là, c'est dommage car d'un point de vue purement personnel c'est la seule chose que j'ai à lui reprocher.
    Mais en parallèle si Samsung par exemple peut promettre un bien meilleur suivi, c'est aussi parce qu'il a de bien plus gros moyens, et acheter sur la base du support logiciel contribue malheureusement à renforcer le cercle vicieux qui fait que les constructeurs avec le plus de moyens vendent toujours plus, ceux avec le moins vendent toujours moins, jusqu'au démentellement pure et simple de leur branche mobile. Et choisir d'aider les constructeurs qui en ont le plus besoin est aussi prendre le risque que ça ne change que si peu, sinon rien, pour cause de trop peu d'acheteurs, d'ailleurs parfois dû à une disponibilité trop limitée.
    Edit: De ce que j'en sais, la branche mobile d'Asus a opéré à perte pendant des années et je m'estime vraiment heureux qu'elle existe encore.

Ecrire un nouveau commentaire :
Tous les changements seront sauvegardés. Aucun brouillon n'est enregistré pendant l'édition