Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
5 min de lecture 15 partages 11 Commentaires

De l'amour au divorce : les applications permettent le meilleur comme le pire

Les applications ont des bons et des mauvais côtés, ce n'est aujourd'hui un secret pour personne. Nous avons parfois tendance à blâmer les développeurs et/ou les constructeurs, leur reprochant leurs méthodes pour monétiser à tout prix leurs applications, mais il est important de se rappeler l'évidence : le rôle de l'utilisateur est à la base de toute application. Comme nous pouvons le voir ci-dessous, les choses tournent parfois mal pour lui !

Il y a les applications dont on rêve et celles avec qui l'on dort, il y a les applications qu'on regrette et celles qui laissent des remords... Vous avez probablement déjà utilisé une application puis, au bout de quelques temps, vous regrettez amèrement de l'avoir utilisée : elle ne fait pas son travail, le rapport qualité/prix n'est pas au rendez-vous, elle plante sans cesse, elle s'intéresse beaucoup trop à vos informations personnelles, etc... 

Les histoires peuvent finir mal...

Un article paru dans le journal Le Figaro nous explique l'histoire d'un homme d'affaires qui, aujourd'hui, regrette probablement d'avoir utilisé l'application Uber. Ce monsieur avait utilisé l'application sur le smartphone de sa femme, s'authentifiant avec son propre compte afin de pouvoir utiliser le service. Il a ensuite veillé à bien désactiver son compte du téléphone mais cela n'était pas suffisant : à cause d'un bug de l'application sa femme a continué à recevoir les notifications. Elle a ainsi pu recevoir des détails sur ses déplacements qui, semble-t-il, ne correspondent pas à ce qu'il a pu lui dire car une procédure de divorce est entamée. Le motif ? L'infidélité de ce monsieur.

Self Driving Uber
Uber est-il responsable de cette triste histoire ? © UBER

Les plus pragmatiques d'entre vous diront qu'il est responsable de ce problème. Nous en revenons à notre thème principal : le rôle de l'utilisateur et ses responsabilités. Ceci dit, au-dela de cette histoire d'adultère, il s'agit aussi d'un bug dans l'application dont la responsabilité revient à l'entreprise qui l'a créée/l'entretient, à savoir Uber. Ce problème technique n'était présent que sur iPhone et a été réglé le mois dernier, mais en ce qui concerne le protagoniste de notre histoire, le mal est fait. D'ailleurs, il demande réparation et fait un procès à Uber qui, d'une certaine façon (et j'insiste bien sur le changement de perspective et sur le conditionnel), pourrait être tenu responsable de ce divorce.

La "vie virtuelle" peut faire ressortir chez beaucoup de personne un sentiment d'insécurité sentimentale et/ou de la jalousie

Il n'est guère surprenant aujourd'hui de voir un couple entreprendre un divorce à cause d'une application (ou plus exactement à cause d'un comportement reflété par une application). La "vie virtuelle" qui est vécue en grande partie située sur les réseaux sociaux (mais aussi sur les applications de rencontre, certains jeux etc) peut faire ressortir chez beaucoup de personne un sentiment d'insécurité sentimentale et/ou de la jalousie. Il y a par exemple des gens qui reprochent à leur conjoint(e) de flirter avec quelqu'un sur Facebook (et par "flirter" il s'agit parfois d'un simple "j'aime" sur une photo), d'autres personnes créent elles des faux profils sur les réseaux sociaux pour pouvoir faire des rencontres dans l'ombre. D'autres encore utilisent des applications de rencontres de type Tinder afin de rencontrer d'autres personnes que leur partenaire.

... mais le tableau n'est pas tout noir !

Il y a ceux qui voient le verre à moitié plein et ceux qui le voient à moitié vide. Oui, en faisant n'importe quoi, on a des problèmes, mais beaucoup de personnes ont réussi à trouver leur bonheur grâce à leur téléphone. Et par "bonheur", je ne parle pas des geeks comme nous qui devenons heureux simplement en rootant notre appareil. Beaucoup de personnes ont fait de belles rencontres sur Tinder (oui, beaucoup en ont fait des mauvaises aussi !), et beaucoup sont heureux d'utiliser Facebook et les autres réseaux sociaux pour partager des moments importants de leur vie avec leurs proches et non uniquement pour poster des photos juste pour se regarder dessus.

Androidpit couple on the date
Certaines personnes arrivent à passer un moment ensemble sans regarder leur téléphone ! © AndroidPIT

Notre époque est sous le signe de la communication : en permanence et en grande quantité. Paradoxalement, elle est également sous le signe de l'émotion, voire de l'hyperémotivité. L'un de nos commentateurs, Louis Hory, allait d'ailleurs encore plus loin dans un commentaire en disant que nous (les trentenaires et les générations suivantes) avaient parfois tendance à privilégier la nostalgie (et donc l'émotion) et à rester dans le passé au lieu de se projeter dans l'avenir. Quoi qu'il en soit, tout cela influe bien évidemment sur nos comportements et sur notre communication que les applications permettent d'exprimer. 

Bien sûr, de nouveaux besoins ont été créés : la connexion permanente (que ce soit avec son/sa partenaire ou avec ses amis, voire même avec des inconnus) et le culte de l'égo (se montrer sans cesse en photo/vidéo, placer son image partout, etc) sont omniprésents et ont tendance à masquer tous les gens "normaux". Ceci soulève une question : est-ce que les smartphones détruisent notre vie sociale en l'améliorant ? Nous nous sommes déjà interrogés sur le sujet.

Selon vous, qui est responsable de cette histoire avec Uber : le plaignant ou l'entreprise ? Ou les deux ?

15 partages

11 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
  • Google depuis 6 mois Lien du commentaire

    Non mais cette mauvaise fois. Le gars n'assume pas deux minutes ^^

    Et puis c'est monnaie courante des petits bugs applicatifs parfois. Il ne va pas récolter de l'argent pour avoir été trop con et utilisé le tel de sa compagne quand même ?

    J'en peux plus de ce monde je me barre sur Pandora.

    • Rideau depuis 6 mois Lien du commentaire

      Pourquoi pas ? Il y en a bien qui ont porté plainte contre toi parce que tu affiches de la publicité sur ton site… de l'abus de position dominante ils appellent ça…

    • Luna depuis 6 mois Lien du commentaire

      @Google
      C'est toi qui a raison , il devrait remercier Uber, il n'y en pas beaucoup d'homme comme toi, malheureusement.

      • Google depuis 6 mois Lien du commentaire

        @Luna disons que je ne suis pas ce genre de gars. Après Uber ou pas, il aurait fini par se faire griller vu son niveau de discrétion.

        Pour ce qui est de l'éthique après, il fait ce qu'il veut je ne suis pas dans son couple ^^ peut-être avait-il des problèmes avec sa femme. Qu'il n'a plus désormais vu la procédure de divorce. Si c'est le cas, il devrait carrément. remercier Uber ^^

  • Et le respect de la vie privée... Hein ?

  • Rideau depuis 6 mois Lien du commentaire

    "Uber est-il responsable de cette triste histoire ?"
    Ce n'est pas de la faute d'Uber si le monsieur est infidèle…

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris