Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
2 min de lecture 20 partages Pas de commentaire

Il n'y aura pas d'applications porno pour les Google Glass

À peine faisait-on mention d'une toute première application Porno à destination des Google Glasses, que déjà la situation changeait : le développeur propose, Google dispose. Après tout il s'agit de leur écosystème et il est logique que Google ne veuille pas s'écarter de la droite ligne fixée... par Apple. Pas de sexe sur le Google Play Store, pas de sexe sur les lunettes.

mikandi app google glass 2
La première ex-application pornographique pour Google Glass/ © MiKandi

La première victime de la décision de Google est le presque déjà célébre "Tits & Glass" dont je ne mettrai pas le lien ici, développé par MiKandi et où l'application proposait vidéos et images optimisées pour les petits écrans des Google Glasses. L'idée particulière de Mikandi était finalement de proposer aux gens de filmer leurs exploits sexuels avec leur Google Glasses, mais ce projet est mis entre parenthèses pour le moment.

Mais Google a dit non. Il vient notamment de mettre à jour sa politique à l'usage des développeurs qui reflète désormais explicitement l'interdiction du contenu de type pornogrpahique

Contenu explicitement sexuel : Nous ne permettons pas que du contenu à destination des Google Glass continenne de la nudité, des actes sexuels imagés, ou du contenu explicitement sexuel. Google a une tolérance zéro envers la pornographie enfantine. Si nous découvrons du contenu avec de la pornographie enfantine, nous le ferons savoir aux autorités concernées et effaceront les comptes Google impliqués dans la distribution."

Certains pourraient dire que Google joue le rôle de rabat-joie, d'autre approuveront l'initiative. Le fait est que Google est une entreprise multinationale qui doit gérer des législations très différentes selon les pays qu'elle abreuve de contenu et elle doit donc prendre une décision pour tout le monde.
C'est aussi une entreprise qui, tout internationale qu'elle puisse être, est avant tout américaine où le puritanisme public est de mise. Et si Apple l'a interdit de son Store, Google ne peut pas non plus se permettre de l'autoriser.
Ils perdront probablement une grande part de marché avec cette décision (l'industrie du porno est une des plus importante actuellement), mais ne prennent pas de risques sur leur réputation et sur la difficulté qu'il y a gérer tout le contenu d'un large marché aux applications.

20 partages

Pas de commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris