Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
15 partages 7 Commentaires

Apple iPhone 5 : La fin d'une histoire à succès ?

Avec l'iPhone 5, Apple a une fois de plus battu des records de ventes : le succès du téléphone culte semble être intact. Vraiment? Si l'on regarde attentivement les chiffres, on découvre quelques poussières dans l'engrenage. Apple semble avoir déjà dépassé son zénith.

"Incroyable!"

En fait, vendredi dernier tout se passait comme d'habitude avec Apple : les gens faisaient la queue la nuit devant les magasins, et quelques heures après son lancement, les premiers signes de retard de livraison apparaissaient et quelques jours après, Apple expliquait qu'ils n'avaient jamais vendu autant d'appareils en si peu de temps. Voici une citation du communiqué de presse d'Apple :

«La demande d'iPhone 5 est incroyable et nous travaillons dur pour que chaque client qui en voudrait un, l'ai dans les mains le plus rapidement possible», a déclaré Tim Cook, le PDG d'Apple.

Je connaissais déjà cette phrase l'année dernière. Et l'année d'avant. En fait, depuis l'iPhone 3G. Il y a toujours le mot "incroyable" qui vient devant les ventes d'un appareil Apple, n'importe lequel. Nous savons tous que l'iPhone, cet iPhone n'est pas révolutionnaire. N'est plus révolutionnaire. Mais il s'est vendu comme des petits pains et et c'est tout ce qui compte à la fin.

"Seulement" 5 millions d'iPhone 5?

Mais cette fois, les choses sont un peu différentes. Tout a commencé quand certains analystes ont été déçus des ventes des trois premiers jours. Gene Munster de la banque d'investissement Piper Jaffray a déclaré qu'il s'attendait à 6 à 10 millions d'unités vendues.

J'ai d'abord été surpris : Apple a vendu en un week-end presque 1 million d'appareils de plus que l'année précédente et certaines personnes se plaignent encore ?

En fait Munster a examiné la courbe de progression des ventes lors du premier week-end de sortie des années précédentes à aujourd'hui : de l'iPhone 3GS à l'iPhone 4, on avait une croissance de 70% des ventes. De l'iPhone 4 à l'iPhone 4S : +135%. En valeur absolue, nous avons donc 1,7 millions d'iPhone 4 vendus en un week-end contre 4 millions d'iPhone 4S.

Si l'on conservait la même courbe de croissance on aurait donc du avoir au moins 8 millions d'unités vendues. En fait Apple a déçu. Le chiffre est toujours bon, mais la progression n'est pas top. Ce graphique l'explique également :

Business Insider (C)

Mais il y a un autre facteur qui a influencé le pronostic de Munster. Le nombre de pays où l'iPhone 5 était disponible lors de son lancement. En 2011, il y avait sept pays sélectionnés, tandis que cette année, douze pays ont été choisis.

Ce club très fermé a accueilli les petits nouveaux de Singapour et Hong Kong. Certes ce sont de très petits "pays", mais s'ils ont été choisis, c'est qu'Apple estimait que la demande serait suffisamment importante pour cet iPhone 5. Ajouter des pays, c'est donc plus d'acheteurs potentiels et plus d'unités vendues, potentiellement.

Mais là aussi, Apple reste en deçà des attentes, ce qui se voit clairement dans la relation entre le nombre de smartphones vendus et le nombre de pays le proposant.

Business Insider (C)

Ainsi, Apple a présenté des chiffres de ventes, qui sont plutôt décevants en comparaison avec les années précédentes.

La fin de la croissance ?

Peut-être qu'une entreprise comme Apple a simplement atteint ses limites naturelles. Car l'effort logistique à fournir pour produire un produit de haute technologie dans neuf pays différents et les livrer en millions d'unités, ne doit pas être sous-estimé. Et il est toujours plus important quand il y a de plus en plus d'unités et de pays à fournir.

L'autre problème auquel Apple est confronté est la dépendance des fournisseurs. L'entreprise ne produit plus rien elle-même et ne fonctionne qu'avec des sous-traitants asiatiques. Or 5 millions d'appareils, c'est 5 millions de processeurs, d'écran, de puce mémoire, d'appareils photos etc. Et si un fournisseur de la chaîne tombe, et bien vous imaginez ce qui se passe...

Désabusé

À la fin une grande question se cristallise : Apple a-t-il atteint le sommet de la courbe de croissance avec l'iPhone 5 ou simplement les frontières de ce qui est logistiquement possible dans une société moderne et mondialisée ? Nous aurons la réponse à cette question dans les prochains jours, puisque l'iPhone 5 sera lancé dans 22 autres pays et les chiffres de ventes parleront d'eux-mêmes. Mais quoi qu'il en soit, Apple sera désabusé.

Le cours de l'action d'Apple est également tombé depuis le 21 Septembre de € 540 à 518 euros.

7 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
  • 8

    koi kil en sois iphone a ses adepte,sauf que le s3 fontionnellement parlant et largement meilleur.un comparatif a etait fait iphone5 vs galaxy s3 et ya pa photo.dc pour ma part choisir l'iphone ...non.merci.je garde mon s3.

  • Sony et Asus font de très bons portables, indubitablement. Mais qu'on me trouve une machine avec les même caractéristiques techniques qu'un MacBook Pro Retina : IL N'Y EN A PAS. Déjà, trouvez moi un portable sur le marché avec une définition de 2880 x 1800, et on en reparle...
    Ensuite, les Zenbooks plus puissants ??? Sur quelle planète ??? Le Zenbook UX31 a un Core i7 1,8 GHz, 4 Mo de cache, boost à 2,9 GHz ; le MBP Retina a un Core i7 2,3 GHz, 6 Mo de cache, et boost à 3,3 Ghz. C'est sûr, l'Asus va vraiment le pulvériser... Et encore, je ne parle même pas de la version avec option 2,7 GHZ ! En revanche, je suis embêté parce que je ne trouve pas la carte graphique du Zenbook, il se contenterait du chipset Intel ? Là où Apple met une GT 650 M pour compléter la HD 4000 ? Tu comprends pourquoi je rigole, là ? Dernier détail qui tue : une autonomie de 7 heures.
    Maintenant, tu peux retourner chercher quelque chose à mettre en face...

    Je maintiens, Apple a mis une claque à tout le monde avec ce portable, comme ils l'avaient fait il y a quelques années avec le Macbook Air, que tous les constructeurs veut absolument suivre maintenant. Parce que ton Zenbook, son concurrent, c'est le MBA, pas le MBP Retina, loin de là.

    Enfin, non, choisir un iPhone 5 à la place d'un S3 peut tout à fait se comprendre, c'est une question de choix, de format, de volonté d'un écosytème particulier, de se faire prendre par la main ou d'être totalement libre. Reste qu'il y a de fanboys, c'est sûr, mais réduire un iPhone à ça c'est un peu puéril.

    Je précise au cas où le doute s'insinuerait : moi je n'en veux pas ! ^_^

  • Ely 1 oct. 2012 Lien du commentaire

    je crois que tu te trompe, regarde au niveau des Sony Vaio et Asus font de très belle machine, et moi je n'aurais pas besoin de chercher suffit de regarder les Asus Zenbook qui ont une autonomie de 6 ou +, plus performant, qualité allu et très fin ;-) Je ne dis pas par la que les Mac ne sont pas bien, il ont un bon leur Os ... sinon le prix fait une grande différence :) sinon IPhone 5 vs S3 excuse moi mais la personne qui choissirais le IPhone 5 se n'est que parce que c'est un fanboy ;-)

  • Sur l'écran ???? M'étonnerait !!! D'après les Numériques, leur dernier 17 pouces est carrément une honte sur ce point...
    Sur l'autonomie ? M'étonnerait !!! Un Alienware qui tient 4 heures, ça existe ? Parce qu'un MBP qui tient plus de 6 heures, oui : tous...
    Sur la qualité des matériaux ? OH QUE NON !!! Plastique cheap contre alu, il n'y a pas photo.
    Sur la qualité de fabrication ??? Pas plus !
    On parle du poids du bestiau ? Ça vaut vraiment le coup ?

    Evidemment si on cherche une machine de bourin qui fait péter tous les benchmarks et si on accepte que l'autonomie atteigne difficilement deux heures, là, je dis pas, Alienware est une référence... Mais ce sont des portables particulièrement déséquilibrés. Un portable, c'est un compromis. Et à ce jeu, c'est Apple qui fait les meilleurs.

    Tu peux continuer de chercher si ça t'amuse... ;-)

  • En face d'un Macbook Pro Retina, vu le prix, je mettrais l'Alienware le plus cher. Il devrait le battre à plate couture sur tous les points.

    Quant à l'iPhone, il n'a plus rien à apprendre aux autres, et ce depuis l'année dernière déjà. Mais le bon point, c'est qu'Apple apprend d'Androïd, c'est une bonne chose.
    Un écran plus grand (et surement plus large dans un ou deux ans), la barre de notification, les màj OTA, sûrement bientôt les widgets...

  • Il paraît que la capacité à déceler qu'on DOIT utiliser un correcteur orthographique est aussi un signe d'intelligence...

    Mais toi qui as un avis aussi tranché, dis moi, quel PC portable tu mettrais en face d'un Macbook Pro Retina ? Je précise ma pensée : un écran top niveau, un CPU et GPU puissant, avec une excellente qualité de fabrication et surtout une autonomie qui dépasse les 2 heures ?

    Cherche, cherche...

    Autant les iPhones ne sont plus en avance comme par le passé face aux Androiphones et aux Nokia Lumia 920, autant sur les ordinateurs, ils ont encore des choses à apprendre aux autres. Du moins c'est mon avis. Mais je ne pense pas pour autant qu'on est un imbécile si on le partage pas.

  • plus on ais grand ou plus on ais haut plus dure est la chute . il faut si attendre ils ny as plus que les imbeciles qui achette apple. et franchement je suis bien trop inteligent pour laissais samsung .

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris