Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
8 partages Pas de commentaire

Apple et son Homepod : "Dis Siri, as-tu peur d’Alexa ?"

Avant toute chose : non, on n’a pas pu mettre la main sur un HomePod pour le tester. Cependant, avec cet article, on souhaite comparer quelques faits et offrir notre pronostic sur le nouvel appareil d’Apple, un nouveau challenger de l’Amazon Echo ou de Google Home.

Alexa a converti beaucoup d’utilisateurs de Siri

L’immense succès d’Alexa et d’Echo a fait du mal à Apple. Comme l’a expliqué Phil Schiller pendant la présentation du HomePod à la WWDC17, ses équipes travaillent sur une enceinte connectée depuis des années. Ce faisant, il a admis qu’Amazon a pris de l’avance sur Apple.

Ce que le responsable marketing d’Apple nous a dévoilé ensuite était de qualité, c’est sûr, si l’on prend en compte la tradition de la firme de Cupertino de ne présenter que des produits finalisés. Mais ce n’était pas la révolution à laquelle Schiller et son supérieur Tim Cook voulaient nous faire croire.

L’ergonomie du HomePod est à la hauteur d’Amazon Echo et de Google Home

Pour être franc, le HomePod est certainement une enceinte connectée Wifi de bonne facture, avec intégration de Siri. Il inclut une bonne qualité sonore et devrait être en capacité d’être sollicité depuis n’importe quel coin de la pièce par commande vocale – tout comme ses concurrents. Le HomePod sert aussi de station centrale pour le Homekit d’Apple, et par là même, de centre de contrôle pour la maison connectée.

Pourquoi Apple s’est-il hâté de présenter son HomePod à sa conference pour développeurs quand, à première vue, ses caractéristiques ne se démarquent pas de la concurrence? À 349 dollars, il est aussi beaucoup plus cher. Puisqu’Apple a fait le choix d’une entrée précipitée sur le marché, seule la date de sortie et les marchés où le HomePod sera disponible ont été annoncés : décembre 2017 aux États-Unis, en Grande-Bretagne et en Australie ! Ce ne sont que des pays anglophones, ce qui exclut donc la Chine et le reste de l’Union Européenne. Un choix plutôt atypique pour Apple, qui essaie d’habitude d’avoir une présence plus accrue dans d’autres marchés-phares.

La parole remplace le clavier. Les assistants personnels sont les nouvelles applications.

Des systèmes intelligents à commande vocale, cela s’impose de plus en plus comme le progrès technologique majeur, et celui-ci pourrait bien changer les parts de marché des grands acteurs sur la brèche : Google, Amazon, Apple et Microsoft. La firme qui aura le meilleur système sera le vainqueur, et à l’opposé, ceux dont le système ne tient pas la route seront les grands perdants.

ANDROIDPIT amazon echo echo dot 1
Avec la gamme Echo, Amazon a secoué Apple. ©AndroidPIT

Comme les OS de smartphone, en fin de compte seuls deux, voire trois technologies vont prévaloir. Et les fournisseurs qui n’auront pas emporté la mise jouent gros.

On a vu, il y a quelques années de cela, ce qui arrive aux perdants. Google, avec Android et son Play Store, a été capable de se positionner face aux innombrables applications sur iOS, ce qui a séduit plusieurs millions de consommateurs, alors que le Windows Phone a bu la tasse. Les applications manquantes étaient la raison principale pour laquelle les utilisateurs de Windows, si loyaux, ont été chez la concurrence.

La bataille pour notre data et nos habitudes de vie quotidienne se joue maintenant.

Les entreprises cherchent d’abord à nous comprendre afin de nous fournir rapidement ce que l’on souhaite. Quelles applications utiliser ? Quand est-ce qu’on mange ? Et bien d’autres choses encore.

Pendant sa présentation WWDC, Apple a montré à plusieurs reprises ses capacités en “machine learning”, ou plus simplement, l’apprentissage de relations complexes par une machine. Et il n’y a pas qu’Apple qui cherche à nous en faire profiter prochainement. Ces appareils intelligents devraient être en capacité d’analyser notre comportement d’utilisateur, et discrètement, nous faire économiser de la batterie ou trouver le morceau le plus approprié pour n’importe quel moment.

Bien sûr, leurs capacités d’apprentissage ne s’arrêtent pas là. Alexa, Siri et d’autres assistants apprennent beaucoup – avec rapidité et précision. L’objectif, c’est d’améliorer notre confort et rendre les choses plus faciles. Et quel meilleur endroit pour le faire que nos salons ?

L’avantage d’Apple, c’est le nombre de produits commercialisés

Les premiers retours du HomePod (ces choix de nom continuent à me plaire depuis 2002) sont très positifs. Si le son est aussi bon que le disent les premiers tests, le rapport qualité-prix semble juste.

Plusieurs fans d’Apple vont attendre avec impatience son lancement à la fin de l’année. Je suis sûr que Cupertino pourra vendre énormément de HomePods et prendre sa place dans une grande partie de nos salons.

En attendant, Siri apprend de plus en plus avec chaque commande vocale, comme les autres assistants virtuels. Cette évolution pourra s’accélérer encore plus avec les nouveaux API annoncés pour les développeurs à la WWDC 2017. Avec chaque nouvelle application et commande reçue, Siri devient un peu plus intuitif.

Alors, le début d’une nouvelle ère ? Cela dépend de la sécurité des données personnelles.

Quel est le prix à payer pour un tel confort ? Pendant sa keynote, Apple a au moins mis l’accent sur la problématique de la sécurité des données. Toutes les données restent sécurisées, et l’anonymat des utilisateurs est garanti à tout moment.

Personne ne sait si c’est vraiment le cas ou pas. Alors que le modèle économique de Google est fondé sur les données et la vente de données, ce n’est pas le cas à première vue pour Microsoft ou Apple.

Quiconque met une enceinte connectée dans son salon doit savoir qu’ils autorisent l’accès à leur espace intime et personnel à une corporation. Et cela ne change pas, que l’assistant s’appelle Alexa, Google Assistant, Cortana ou Siri.

Les entreprises mettent l’accent sur la musique et la qualité des enceintes. Mais c’est pour nous prendre le meilleur : nos données personnelles !

Pas de commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :
8 partages

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris