Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
5 min de lecture 43 partages 8 Commentaires

Android est-il aussi libre que l'on peut le penser ?

Vous avez entendu à de nombreuses reprises qu'Android appartient à Google et que ce dernier tire les ficelles. Pourtant, vous avez probablement entendu également qu'Android est un système ouvert dans lequel chacun peut faire ce qu'il veut. Au final, Android est-il un système ouvert ou non ? Nous vous expliquons tout dans  notre article.

Avant de chercher à définir Android, il faut se pencher sur les différentes définitions possibles. 

1. Mise au point sur la terminologie

Certains termes sont devenus célèbres, notamment avec l'essor de Linux et des systèmes d'exploitation mobiles. Logiciels libres, système open-source, GNU, GPL... Comment s'y retrouver au milieu de tout ce charabia ? Faisons le point et définissons les mots qui nous intéressent.

Logiciel libre

La Fondation pour le Logiciel Libre (FSF) a défini ce qu'est un logiciel libre, et le site gnu.org l'a traduit de la manière suivante :

« Un programme est un logiciel libre si vous, en tant qu'utilisateur de ce programme, avez les quatre libertés essentielles :

  • la liberté d'exécuter le programme comme vous voulez, pour n'importe quel usage (liberté 0) ;
     
  • la liberté d'étudier le fonctionnement du programme, et de le modifier pour qu'il effectue vos tâches informatiques comme vous le souhaitez (liberté 1) ; l'accès au code source est une condition nécessaire ;
     
  • la liberté de redistribuer des copies, donc d'aider votre voisin (liberté 2) ;
     
  • la liberté de distribuer aux autres des copies de vos versions modifiées (liberté 3) ; en faisant cela, vous donnez à toute la communauté une possibilité de profiter de vos changements ; l'accès au code source est une condition nécessaire. »

En clair : le système mise sur l'entraide et, j'ajouterai même de manière assez naïve, fait preuve d'une sorte de fraternité entre les utilisateurs. Chacun a la possibilité d'utiliser le programme, de le modifier et de partager sa nouvelle version.

androidpit nexus 5 hero image 10
La version Android Stock des Nexus est de Google. © AndroidPIT

Open Source

Le terme d'Open Source est souvent utilisé pour désigner un logiciel libre. Les termes ne sont pas incompatibles mais représentent une conception différente : comme l'explique très bien le site gnu.org, « le mouvement open source est une méthodologie de développement ; le mouvement du logiciel libre, un mouvement social ». Pour obtenir une licence Open Source, un logiciel doit répondre à certains critères que Philippe Scoffoni a traduits sur son site comme suivant :

  • la redistribution libre
  • le code source
  • les oeuvres dérivées
  • l'intégrité du code source de l'auteur
  • la non-discrimination contre des personnes ou groupes
  • la non-discrimination contre des champs d'application
  • la distribution de licence
  • la licence ne doit pas être spécifique à un produit
  • la licence ne doit pas restreindre d'autres logiciels
  • la licence doit être neutre sur le plan technologique

Il est important de noter qu'un logiciel libre et/ou Open Source n'est pas forcément gratuit, il peut être vendu, tout dépend de sa licence.

androidpit money cash 6
Vous pouvez vous faire de l'argent, même avec de l'Open Source. © ANDROIDPIT

Licences

Lorsque vous créez quelque chose, vous avez automatiquement des droits d'auteur sur votre création. Il est possible toutefois d'ajouter d'autres licences sur votre oeuvre, principalement afin de protéger l'utilisation qui peut en être faite. La licence la plus populaire au niveau des logiciels est la licence GPL, parfois appelée également GNU voire GNU GPL. L'acronyme GPL signifie General Public License, c'est à dire Licence Publique Générale en français,

Cette licence est en accord avec les 4 libertés fondamentales du logiciel libre qui sont nécessaires mais, contrairement à d'autres licences, elle est moins stricte au niveau de la commercialisation puisque le logiciel peut être revendu. Une autre licence importante sur Android est la licence Apache qui permet de modifier et distribuer le code du programme tout en maintenant un copyright.

Vous trouverez des informations plus complètes sur ce sujet en vous rendant sur le très bon site de Linux France.

2. Qui peut faire quoi avec Android ?

Richard Stallman, fondateur de la FSF dont nous parlions précédemment, s'était penché sur la question, il y a déjà quelques années. Il faut observer les choses sous plusieurs angles.

Qu'est-ce qui se cache derrière Android ?

Il faut définir ce qu'est Android. Nous entendons parfois qu'Android Stock est la version la plus pure d'Android, ce qui est vrai dans une certaine mesure, mais elle est pure au sens Googelien (ça sonne joli, non ?) du terme. Android Stock contient de nombreux services de Google qui, eux, ne sont pas en adéquation avec ce concept. De manière plus générale, aucun smartphone n'est commercialisé sans le moindre logiciel non-libre.

AndroidPIT Galaxy S6 install custom ROM
Vous pouvez éviter Google avec des ROM Custom. © ANDROIDPIT

Autre point important, certains appareils sont trafiqués afin de ne pas pouvoir être modifiés. Par exemple, lorsque le bootloader est verrouillé et qu'il n'est pas possible d'installer une ROM Custom. Dans ce cas présent, l'une des libertés nécesaires pour que le système soit considéré comme logiciel libre est bafouée.

AOSP : oui... mais !

Avant d'être trafiqué par les fabricants, Android c'est AOSP (acronyme pour Android Open Source Project). AOSP est en quelque sorte la base du système et est représenté par deux licences : GNU GPL et Apache (les deux étant libres). La plupart des constructeurs ajoutent des éléments de Google (donc non libres) à AOSP, ce qui tranche la question. 

Amazon a trouvé une parade. Il utilise AOSP et, en se basant dessus, a créé son propre système. Ainsi, il n'a pas à s'embêter à tout développer de A à Z, juste à le finaliser. Ceci dit, le résultat est loin d'être exceptionnel...

L'Android que vous utilisez n'est donc pas un système aussi libre qu'il le paraît. De toutes façons, je pense que la messe est dite : le système de Google est trop difficile à détrôner aujourd'hui. Pensez-vous qu'un outsider pourrait le faire fléchir ?

43 partages

8 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :
  • De multiples versions compilées par chaque utilisateur rendrait bien difficile la maintenance et les évolutions du système. Et compliquerait même globalement la tâche de tous les utilisateurs.
    Quid de la sécurité des réseaux?
    Windows contraint les développeurs à utiliser des framework approuvés pour rendre leurs applis compatibles avec le système.
    Alors au fond, faut-il qu'Android soit libre? complètement libre, ou juste un peu?

  • L'ambiguïté entre entre libre et gratuit (free) n'existe pas qu'en France et "arrange" bien la trésorerie de beaucoup de grosses boîtes qui joue sur cette ambivalence...

  • Hf

  • Disons pour faire court qu'Android est bien plus "ouvert" que les autres (iOS et MS). On peut très bien se passer des services Google, c'est ce qu'on voit sur les téléphones chinois en import. Cela étant ils ne font que remplacer Google's machins par Baidu's trucs et autres joyeusetés. J'ai conservé quelques semaines une tablette MiPad Xiaomi (version internationale, traduite.... à l'arrache), gonflée d'applis chinoises non désinstallables...etc... Finalement on peut très bien mettre dans un coin les applis Google (ce que je fais à part le store et le traducteur). Maintenant les choses étant bien établies et je ne vois pas qui pourrait s'insérer dans le jeu. Même MS avec une puissance de feu considérable n'y est pas parvenu. Evidemment on peut rooter (très utile sur les taxis à bloatwares), mais on perd les MAJ OTA.... très nombreuses sur les Nexus (j'ai un Nexus 6 et un 6P qui sont mis à jour OTA au moins une fois par mois).

  • Si Android est libre, il faut le rooter car à l'usage, il ne l'est pas tant que ça. De plus, la liberté se paie au prix d'une forme d'hétérogénéité : dans le fonctionnement, dans le design.
    Pour moi c'est un trompe l'oeil : en se basant sur cette idée de pseudo-liberté : le smartphone Android est un objet très égocentrique (seul moi suis capable de l'utiliser). Il noie une vertu certaine d'un smartphone, celle de voir ce qui nous entoure différemment, avec plus d'intelligence et ajoute des préoccupations secondaires qui prennent une importance malsaine. Il devient lui-même un centre d'intérêt, un centre de préoccupations.
    Tout ce qui fonctionne sans question sur iOS ou même WP pose question, réflexion et paramétrage sur Android (autonomie, optimisation, design, ergonomie, homogénéité, archivage). La liberté, c'est la tranquillité ?
    (Bien sûr, mon intervention s'adresse à des érudits, beaucoup d'utilisateurs ne se préoccupent pas de cela.)

  • la liberté dont vous parlez et relative à certains critères d'utilisations et consommation, Android est beaucoup plus libre et ouvert comparant avec d'autre OS comme exemple Microsoft, iOS et d'autre.
    La liberté et ouverture du noyau Android permet au développeurs d'exercer leurs délirent leurs envie de réaliser certain fantasme software, et ça engendre la liberté d'utilisations et le contrôle du OS a une minorités consciente.
    bref open source liberté, ça reste toujours un concept et une approche relative aux besoins

    • Benoit Pepicq
      • Admin
      • Staff
      14 avr. 2016 Lien du commentaire

      Bonjour EloCode. La notion de liberté est relative, le concept de logiciel libre ne l'est pas (la définition est dans l'article). Un programme ne peut pas être un peu libre dans ce sens, il l'est ou ne l'est pas. Par exemple, un smartphone Android de Samsung n'est pas libre puisqu'il contient des éléments de Google, mais ces derniers peuvent être considérés ouverts (puisqu'ils peuvent être utilisés par d'autres fabricants, notamment) mais ils ne sont pas libres pour autant.

      • Bonjour, d'autre part, pour qu'un smartphone soit Libre (et OpenSource) d'un point de vue logiciel, il faut aussi que le(s) firmware(s) utilisé dans le téléphone soit eux aussi Libre (et OpenSource).
        Pour que les smartphones soit complètement libre, il faut aussi que leurs implémentations matériels soit aussi Libre et OpenSource. Les seuls smartphones complètement libres sont les OpenMoko (FreeRunner et GT04 => wiki.openmoko.org/wiki/GTA04), mais ce sont des smartphones assez dépassé maintenant.

        Pour avoir "facilement" une version Android vraiment Libre et OpenSource, on peut se tourner vers CyanogenMod, une Rom 100% sans Google et sans autres ajouts compatible avec beaucoup de téléphones, même récents.

        @ bientôt et merci pour ce site que je viens de découvrir.
        Stephane

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris