Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK
20 partages 9 Commentaires

Comment WhatsApp peut-il encore être développé pour se distinguer de ses concurrents ?

La célèbre application de messagerie instantanée WhatsApp a dépassé le milliard d'utilisateurs. La concurrence dans ce milieu est plutôt féroce, notamment avec la sortie de Google Allo le mois dernier, mais WhatsApp semble s'en sortir plutôt bien. Quelle stratégie le géant Facebook a-t-il prévu pour assurer l'avenir de son application ?

WhatsApp ne bénéficie pas encore en France de l'incroyable popularité acquise dans les autres pays, Snapchat étant plus prisée par les jeunes générations. Force est pourtant de constater qu'il s'agit de l'une des messageries instantanées les plus utilisées au monde. A première vue, il est difficile d'imaginer que les choses tournent mal pour elle tant qu'elle dispose d'un si grand nombre d'utilisateurs, mais la pression exercée par les concurrents poussent WhatsApp à être améliorée. Faisons le point sur l'état actuel des choses avant de nous intéresser à sa possible évolution.

La stratégie actuelle

La clé du succès

Le marché de la messagerie instantanée subit la même loi que tous les autres : celle de la concurrence. Plusieurs éléments expliquent le succès de WhatsApp, le rachat par Facebook y joue notamment un rôle puisqu'il apporte certains fonds qui ont permis à l'application d'être à la fois gratuite et dénuée de toute publicité. Nul besoin de carte bancaire, chacun peut installer l'aplication gratuitement et profiter d'un service sans publicités, chose assez rare. Avec plus de moyens, WhatsApp est donc parfaitement en mesure (ne serait-ce qu'en théorie) de s'aligner sur la concurrence.

Un modèle dans l'impasse ?

Pour schématiser le système de manière très raccourcie (et exagérée ?), quelqu'un a une idée et l'exploite sur son application, les concurrents la voient et font pareil, puis une nouvelle idée apparaît et ses concurrents se l'approprient, et ainsi de suite. Nous pouvons chercher à comprendre quel développeur a été le plus novateur mais dans la mesure où ils font aujourd'hui tous plus ou moins la même chose, cela n'a guère d'importance.

BP
Benoit Pepicq
La plupart des applications du genre font la même chose
Qu'en pensez-vous ?
95 votants
50
50

Le résultat aujourd'hui, c'est que la plupart des applications du genre font la même chose : envoyer des messages textes, vocaux, des fichiers, de passer des appels... WhatsApp ne propose peut-être pas de message/contenu multimédia qui disparaît automatiquement au bout d'un certain temps (ce qui pour ne représente d'ailleurs aucun intérêt pour moi, à titre personnel), mais elle a décidé d'opter elle aussi pour le système de communication vidéo que nous trouvons chez la concurrence. Cette dernière fonctionnalité est actuellement en test sur des appareils Windows Phone, ce n'est qu'une question de temps avant de les voir arriver en version finale sur Android.

Les zones d'ombre

Certains éléments sont encore à éclaircir. D'une part, la différence de stratégie entre Messenger (application concurrente du même propriétaire) et WhatsApp n'est pas bien claire. D'autre part, WhatsApp ne présente pas de technologie qui permette véritablement de le distinguer de sa concurrence. A première vue, nous pourrions penser que ce deuxième point n'est pas un véritable problème étant donné le nombre d'utilisateurs, mais il vaut mieux être préventif et s'assurer l'avantage.

La stratégie à adopter

L'introduction de chatbots

Les gens assimilent de plus en plus l'avenir de la messagerie instantanée avec les chatbots. Il s'agit de robots de tchat qui vous permettent de communiquer directement avec un service client ou un service de commande. Par exemple, si vous désirez une pizza, vous n'avez qu'à l'indiquer par tchat au robot, et il commandera la pizza pour vous. Nous trouvons déjà des chatbots sur l'application Messenger et le concept existe également dans une autre forme sous Google Allo qui, lui, centralise plus ou moins les requêtes avec Google Assistant.

Messenger a déjà l'accès à plusieurs dizaines de bots et puisque l'application vise notamment à monétiser (contrairement à WhatsApp, si l'on en croit Facebook), il y a fort à parier que nous y trouverons de nombreux bots commerciaux. Qu'en est-il de WhatsApp ? Il semble que Facebook lui voit un avenir davantage basé sur le relationnel, l'interaction avec les gens. Par conséquent, nous y trouverons peut-être des chatbots qui peuvent être utiles dans les conversations de tous les jours, par exemple lorsque vous cherchez à savoir le nom d'une personne (avec Wikipedia ?), la traduction d'un mot ou d'une phrase dans une langue étrangère, etc.

androidpit google assistant english
Sur Allo, il n'est pas encore possible de commander votre pizza directement depuis l'assistant. © AndroidPIT

L'avènement d'une intelligence artificielle personnelle

Dans une perspective un peu plus futuriste (voire de la pure science fiction ?), nous pouvons envisager que le concept d'assistant personnel évoqué par Google soit repris et adapté. Nous pourrions retrouver une forme d'intelligence artificielle qui apprend de vos conversations, s'adapte à vos habitudes, vous rappelle les anniversaires, vous suggère de faire telle ou telle photo, etc.

Facebook a les moyens de créer quelque chose de ce genre mais cela pourrait prendre du temps. Un tel investissement est-il vraiment nécessaire ? Les problèmes de la confidentialité et de l'invasion dans la vie privée nuient déjà à son image, Facebook devra donc bien faire attention à la manière d'annoncer les choses et soigner la transparence s'il désire aller dans cette direction (dans la mesure où ce n'est pas déjà une impasse).

BP
Benoit Pepicq
Un assistant basé sur l'intelligence artificielle pourrait bien redynamiser le marché des messageries instantanées
Qu'en pensez-vous ?
54 votants
50
50

L'instauration d'un nouvel écosystème social

Qui a dit qu'il faut résumer les activités de WhatsApp à de la simple communication ? Pourquoi ne pas développer tout un réseau autour de l'application et en faire une véritable plateforme sociale (et non un réseau social au sens de Facebook) dans laquelle nous pourrions retrouver une plateforme sociale, peut-être même du multimédia ou des jeux ? Cela pourrait être une sorte d'application "tout en un", en quelque sorte elle sera l'application ultime pour l'amusement, permettant à l'utilisateur d'accéder facilement aux services dont il pourrait avoir besoin pour se divertir et de partager ce qu'il regarde/écoute ou ce à quoi il joue.

Ceci dit, Facebook avait séparé l'application de son réseau social de celle de la messagerie, il est donc peu probable qu'il veuille de nouveau associer plusieurs concepts en une seule application. Est-ce que le statut particulier de WhatsApp permettrait une telle différence ?

Bien sûr, il est également envisageable que Facebook décide un jour d'abandonner WhatsApp et de faire basculer ses utilisateurs sur Messenger, cette possibilité n'est pas exclue (bien que peu probable). Selon vous, quelle est l'hypothèse la plus probable ?

9 Commentaires

Ecrire un nouveau commentaire :

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris