Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK

Tous les dimanches on les croise au marché. Des groupes de jeunes aux polos ralph lauren, des plus vieux avec des kways, des moyens jeunes plutôt hippies. Et ils distribuent, distribuent, distribuent. Parfois ils sont accompagnés -honneur suprême- d'un homme politique local, régional, voire du candidat lui-même. Car la campagne se passe sur le terrain. Mais pas seulement. On l'a vu, il y a quelques jours les politiques envahissent le monde des Stores d'applications que ce soit Android ou iOS. Mais ils l'ont compris, on gagne aussi le coeur des électeurs dans le monde virtuel. Plus question de Second Life et du FN : cette fois c'est twitter, facebook, tumblr et forcément ... leurs sites internets !

La campagne c'est se promouvoir soi-même, mais c'est aussi pourrir les autres. Et sur Internet c'est aussi se frotter au peuple des internautes qui ne vont pas se gêner pour se moquer. Certains des thèmes de la culture internet ont été très bien repris. C'est le quatrième épisode de Poligeek et on observe leur campagne sur Internet.
 

Eva Joly

Sa force geek : Avoir lancé au début de sa campagne des vidéos de Lol Cat pour encourager à aller voter. Surfer sur le Lol Cat c'est du génie !

Son troll : Nadine Morano a dit qu'elle était pas belle... Sinon sa photo de Miss Norvège, mais est-ce vraiment un troll ?


L'abstention fait peur aux chatons - Je crois... von SAV_EvaJoly



Jean-Luc Mélenchon

Sa force geek :  Un bon site Internet très interactif avec des Google maps des assemblées citoyennes. Il sait utiliser ses réseaux sociaux pour informer des meetings, rassembler et poster des photos post-meeting.
Une Web série intitulée "En marche" sur les coulisses de la campagne. Le candidat du Front de gauche est, lui, très fier de cette innovation: « Une websérie en cours de campagne et qui la raconte, cela ne s’est jamais vu, jamais fait nulle part. Même pas “aux-Etats-Unis-dans-la-campagne-d’Obama”, cette comparaison tarte à la crème de tous les ébahis de la com. », écrit-il sur son blog.
Un détournement d'affiche anti-fourrure (voir ci-dessus).

Son troll : Il y a encore toutes les vidéos où ils s'acharnent sur des journalistes qui traînent sur le web, et qui ne lui font pas vraiment de la bonne publicité.

Sarkozy

Sa force geek :

Avoir des ministres très accros à Twitter. On pense à Eric Besson et Natalie Pecresse notamment qui twittent constamment.
L'art du trolling : Une technique mise en place sur le site internet de l'UMP : le "Prêt à tweeter". Une rubrique, intitulée "Incitons les à débattre", qui permet aux militants d'interpeller M. Hollande ou M. Mélenchon sur Twitter en envoyant automatiquement des questions préécrites aux candidats, sur le réseau social. Du spamming de l'UMP qui envoie des mails nominatifs à des gens qui n'ont jamais donné leurs adresses mail.
Une autre web série appelée Les Experts.

Son troll :

Nicolas Sarkozy, des casseroles il en a. Normal ça fait cinq and qu'il est au pouvoir. On va donc faire un tri.
Des ministres un peu trop accros à twitter qui disent souvent des conneries. On pense notamment à Besson et son fameux "Je me couche. Avec toi ?"
Des sites internets qui rappellent son bilan : On pense à la fausse page Facebook de Sarkozy ou au fameux lib-dub qu'on hésite pas à regarder encore parce qu'il fait rire (et en plus il commence par un plan sur un iPhone).
Certaines vidéos parodiques qui circulent sur le net, comme celle concotée par le PS qui reprend la publicité carte bleue visa.



La droite creuse la dette c’est vous qui payez... von PartiSocialiste

François Bayrou

Sa force geek :
Avoir un site Internet qui sort de l'ordinaire. Sur bayrou.fr, le "volontaire" peut faire un don en ligne, spammer son carnet d'adresses en envoyant les 20 propositions du candidat ou diffuser sur son mur facebook la dernière vidéo. Plus il réalise d'actions, plus le "volontaire" accumule des décibels (il fait entendre sa voix) qu'il transforme en "Trophées d'engagement".

Son troll : Il surveille très bien son e-reputation. Un des rares à ne pas trop avoir de casseroles ou d'attaques derrière lui.

François Hollande

Sa force geek : Un site internet militant pas trop mal fait qui incite les militants à agir en ligne. toushollande.fr permet de diffuser du contenum générer des tracts télécharger des badges de soutien.

Son troll :
Victime de Google Bombing. Lorsqu'on tapait "incapable de gouverner", Google nous redirigeait vers... francoishollande.fr !
Des vidéos réalisées par l'UMP : Une chaîne youtube et des vidéos intitulées Kiadikoi qui tentent de montrer la cacophonie du PS, parfois à juste titre, parfois vraiment caricaturales.






Des trolls basique : Les "geeks" du parti présidentiel ont par exemple acheté le nom de domaine correspondant au slogan de campagne de François Hollande, avant d'y publier une fausse une du quotidien Libération consacrée au candidat PS, de moquer le QG de campagne de M. Hollande sur un site créé pour l'occasion, ou encore de parodier le discours de M. Hollande au Bourget. 

Marine Lepen

Sa force geek : Elle a le slogan "la Toile bleue marine" et les militants. Mais en soit la Toile bleu marine, c'est du vieux, du très vieux. Au programme : un formulaire en ligne qui renvoie vers des actions IRL (coller des affiches).

Son troll :
avoir des vieilles photos de soirées arrosées qui trainent sur la toile. Au programme photos de politiciens du FN avinés qui font le salut hitlérien.
Une affiche de campagne très caricaturale comparée aux affiches hitlériennes ou vichystes.

 

Pas de commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris