X

Connexion

Connectez-vous pour confirmer

Mot de passe oublié ?

...ou se connecter via Facebook :

Vous n'avez pas encore de compte sur AndroidPIT ? Inscription

Modérateur de Facebook : le métier le plus déprimant au monde ?

Leila Pierre
0

En tant qu'utilisatrice tout à fait lambda de Facebook, je poste des phrases marrantes (piochées sur 9gag la plupart du temps), des photos de mes vacances, ou des vidéos de chats. Bref, un contenu suffisamment inintéressant pour ne jamais avoir subi de censure de la part des compagnons de Zuckerberg. Mais apparemment la politique de censure est plutôt stricte et dessiner un pénis au marqueur noir sur le visage d'un de ses amis bourrés est absolument prohibé. Ainsi que rendre hommage à Hitler par exemple.

Contrairement à la plupart des autres décisions de Facebook, leur politique de censure semble plutôt raisonnable. La compagnie a dressé une longue liste de choses qui ne doivent pas apparaître parmi lesquelles les discours haineux, poster des images de cruauté animale dans un sens positif, encourager l'anorexie, maltraiter d'autres utilisateurs et poster des images de personnes bourrées avec des appareils génitaux dessinés sur leurs visages. C'est cette politique qui empêche Facebook de devenir le musée des horreurs, comme peut déjà l'être la section des commentaires de Youtube.

Mais la vraie histoire est celle des modérateurs, ceux qui baignent tous les jours dans cette fosse à purin pour uniquement 4$ de l'heure et dont certains deviennent quasiment fous. Ils sont littéralement les gardiens d'Internet. "Imaginez comme une canalisation de fosse sceptique, explique un modérateur au site Gawker, et que toute les conneries/les eaux usées/la saleté/la merde arrivaient droit sur vous et que vous devez les nettoyer".

Chaque modérateur semble trouver un type différent de contenu offensant, particulièrement choquant. Un a été secoué par des vidéos de torture animale. Pour un autre c'était le racisme "vous aviez du KKK apparaissant n'importe où". Un autre se plaignait de vidéos violentes de "bagarres troublantes, un homme frappant un deuxième".

Nombre de modérateurs vivent en Asie, Afrique, et Amérique centrale. Selon Gawker la plupart sont "jeunes et ont fait des études". Pour eux, modérer Facebook est une manière de "se faire de l'argent" mais il semble que le salaire gagné ne compense pas vraiment les effets psychologiques.

"Pédophilie, Nécrophilie, Décapitation, Suicides, etc ..." rappelle un modérateur. "Je suis parti [parce que] je tiens à ma santé mentale".

Modérateur Facebook : Un des pires métiers monde ? Seriez vous prêts à postuler pour le job ?