Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. OK

Kim Jong Il, créateur du premier réseau 3G hiérarchique au monde

 Kim Jong Il, créateur du premier réseau 3G hiérarchique au monde

Petite histoire étrange du jour : Kim Jong Il, le dictateur nord-coréen fraîchement décédé, est responsable de la création du premier réseau 3G hiérarchique au monde. Déjà, on s'étonne un peu que la Corée du Nord, qui n'est pas spécialement réputée pour la modernité de ses infrastructures, reçoive la 3G, étant donné que le pays n'a pour ainsi dire pas accès à Internet et que les informations arrivent au compte-gouttes sous le regard bienveillant du Pouvoir, jamais fatigué pour mener une propagande sur tous les fronts.

En 2009, Koryoling, filiale de la société égyptienne Orason, commence à travailler sur le chantier du réseau 3G, qui couvre aujourd'hui près de 91% du pays. La compagnie recense près d'un million d'abonnés, soit 2% de la population, ayant tous leur carte du parti Communiste. Si on peint un schéma rapide, tandis que 40% du pays vit bien en-dessous du seuil de pauvreté et meurt de faim dans les rues, l'élite politique, armée de smartphones Apple ou Android, s’envoie tranquillement twitpics et autres textos sur WhatsApp. Une situation qui n'est pas sans nous rappeler une certaine année 1789, la technologie en plus.

Mais ce qui rend ce réseau 3G véritablement unique, c'est qu'il est basé sur une hiérarchie. Le coût des appels et des forfaits se calque sur l'échelle sociale déterminée par le régime communiste. Si vous êtes un paysan, vous ne pouvez donc appeler ou envoyer des textos qu'à un autre paysan. Les membres de l'élite politique bénéficient bien sûr des offres les plus intéressantes mais ne peuvent également que communiquer entre eux. La même règle s'appliquait sans doute à Kim Jon Il, qui ne devait donc pas textoter à outrance, sur son trône doré : qui pouvait prétendre à la même position sociale ?

Bien sûr, chaque appel est étroitement surveillé par le gouvernement et avoir un smartphone ne signifie pas que les nord-coréens peuvent flâner sur Chat Roulette : toutes les pages sont soigneusement filtrées pour ne laisser accès qu'aux sites glorifiant leur régime. Avec la mort de Kim Jong Il, on ne peut qu'espérer que l'Internet nord-coréen se libérera de la propagande, même si un travail considérable est à prévoir.

En attendant, voici une publicité mettant en avant un service 3G plutôt spécial :

 

Merci à mon cher collègue Yan pour ses conseils toujours avisés

Pas de commentaire

Ecrire un nouveau commentaire :

Nous utilisons les cookies sur ce site pour améliorer votre expérience utilisateur. Plus d'informations

J'ai compris